7 Belges sur 10 craignent les propos haineux et la désinformation

La confiance dans les média traditionnels reste importante

Jeudi 11 octobre 2018 — Même à l’époque des réseaux sociaux, la télévision, la radio, les journaux et leurs sites web restent une source d’information importante pour les Belges. Selon une étude de Kantar TNS auprès de 5.000 Belges, trois personnes sur quatre suivent les informations au moins une fois par jour. La confiance dans les média traditionnels reste importante, mais la crainte de la désinformation grandit.

La concurrence des médias en ligne, les accusations de partialité et la recherche difficile d’un modèle économique stable font en sorte que le monde des médias internationaux traverse depuis des années une petite crise. Il faut se battre pour l’intérêt du lecteur qui est partagé entre différents canaux, pour les revenus et pour la confiance. Pour mesurer l’état de la confiance dans les médias, Kantar TNS - le bureau de recherche derrière les chiffres CIM - a examiné si et comment les Belges suivent les informations. Il s’agit d’une réédition belge d’une étude internationale de l’année dernière. Cinq mille Belges (18-75 ans) ont participé à l’étude. Kantar a aussi posé des questions plus poussées à trois mille Belges sur leur utilisation des médias durant la semaine précédant l’enquête et sur leur confiance dans les marques média.

Crainte de la désinformation

Selon l’enquête, 72% des personnes interrogées se disent inquiètes de l’augmentation des propos haineux dans les médias. La désinformation est aussi une source d’inquiétude: la désinformation influence selon 70% des personnes interrogées l’opinion publique sur la scène internationale, et en Belgique le score est à peine meilleur (68%). Deux personnes sur trois craignent même un impact sur les résultats des élections, même si 62% des personnes interrogées sont convaincues qu’elles pourront faire la différence entre la désinformation et les faits véritables.

Trois personnes sur quatres suivent les nouvelles tous les jours

Selon l’étude, il apparaît évident que les Belges n’ont pas encore perdu tout intérêt pour les nouvelles. Trois personnes sur quatre suivent les informations tous les jours, 45% même plusieurs fois par jour. Quatre Belges sur dix consultent pour cela plus de sources de nouvelles qu’il y a cinq ans. La télévision et la radio sont les plus populaires, mais sept personnes sur dix utilisent (également) la presse écrite comme canal de nouvelles et un Belge sur cinq lit encore chaque jour un journal papier. Seul un Belge sur cinq est disposé à payer pour les nouvelles sur internet.

La fiabilité est plus important que la vitesse …

Ce que les Belges attendent de leurs informations? En premier lieu les faits corrects (94%), révèle l’enquête. La question de l’arrière plan et du contexte (89%) est également très importante. La vitesse est un peu moins privilégiée: ‘être le premier’ n’est que pour 62% des Belges la tâche principale des médias.

...mais est sous pression

La fiabilité des média est surtout importante en Flandre: 78% des personnes interrogées font encore confiance aux médias flamands, contre 64% en Belgique francophone. Mais tant en Flandre qu’en Wallonie, plus de la moitié des utilisateurs de médias pensent que la pression du monde politique et des entreprises a augmenté. Et ce, alors qu’ils attendent des médias qu’ils confrontent le monde politique, les chefs d’entreprise et les figures publiques à leurs responsabilités.

De Tijd et L’Echo les plus fiables

La confiance dans les médias classiques reste substantiellement plus importante que celle dans les médias sociaux. La confiance constitue aussi un lien important entre les marques média et leurs utilisateurs: au plus les utilisateurs ont confiance dans leur marque, au plus ils y sont attachés. La confiance dans la marque média agrandit souvent aussi la confiance dans les annonces que le média distribue.

Pour pouvoir tracer les tendances en détail pour les 36 médias belges, Kantar TNS a interrogé plus de 3.000 Belges à propos de la marque média qu’ils avaient utilisée la semaine précédente. Il apparaît clairement que De Tijd (8,6 sur 10) et L’Echo (8,4) obtiennent le plus de confiance. Kanaal Z/Canal Z, Trends et Trends/Tendances et De Standaard se partagent la troisième place (8,1). Facebook (6,1), Newsmonkey (6,2) et Twitter (6,3) obtiennent les scores les plus bas.

“Nous vivons dans une époque où tout le monde peut publier du contenu et dans laquelle le terme désinformation revient souvent. Cela fait plaisir de voir que les médias d’information jouissent encore de la confiance des utilisateurs. Que De Tijd et l’Echo remportent le meilleur score, tant avec leur contenu rédactionnel qu’avec le choix de leurs annonces, est une motivation supplémentaire pour continuer à offrir le meilleur service possible à nos clients.”  

Frederik Delaplace, CEO de Mediafin

Etude sur la confiance dans les média