Skip to Content
Air Belgium présente officiellement son nouvel Airbus A330neo et lance sa nouvelle destination phare vers l’Ile Maurice depuis Brussels Airport

Air Belgium présente officiellement son nouvel Airbus A330neo et lance sa nouvelle destination phare vers l’Ile Maurice depuis Brussels Airport

La compagnie aérienne poursuit ses développements malgré la crise profonde que subit le secteur

La compagnie aérienne belge, Air Belgium, lancera officiellement ce 15 octobre sa nouvelle destination vers l’Ile Maurice au départ de Brussels Airport avec son nouvel Airbus A330neo. L’avion effectuera deux vols par semaine. Lors de la soirée de lancement du 12 octobre, le CEO de la compagnie aérienne belge, Niky Terzakis est revenu sur les qualités du nouvel avion, et la nouvelle destination, tout en soulignant que la compagnie poursuivait ses développements. Notamment avec l’arrivée de nouveaux avions de dernière génération, l’ouverture de nouvelles lignes et la reprise des vols vers la Guadeloupe et la Martinique dès le mois de décembre ainsi que la poursuite des activités cargo en croissance, créant ainsi de nouveaux emplois.  

La compagnie aérienne Air Belgium l’a rappelé : Au vu de l’évolution sanitaire favorable, les vols reprendront bien, deux fois par semaine, vers la Guadeloupe, le 3 décembre et vers la Martinique, le 4 décembre depuis l’aéroport de Brussels Charleroi. Les vols vers Curaçao quant à eux passeront désormais par Punta Cana, en République Dominicaine. Enfin, la compagnie desservira l’Ile Maurice dès le 15 octobre avec le nouvel Airbus A330neo, à raison de deux vols par semaine au départ de Brussels Airport.

Un nouvel appareil ultra performant au départ de Brussels Airport

L’Airbus A330neo fait partie des modèles les plus économiques et modernes qui existent actuellement. Un avion toute dernière génération qui volera pour la première fois sous les couleurs d’une compagnie belge. En plus d’être plus respectueux de l’environnement, ces nouveaux appareils offriront également plus de confort aux passagers avec une cabine plus silencieuse, davantage d’espace et un système de divertissement à bord dernier cri..

« Nous sommes très heureux qu'Air Belgium ait choisi Brussels Airport pour développer son offre long-courrier en proposant des vols directs vers l'Ile Maurice et Curaçao via Punta Cana, des destinations touristiques qui s’inscrivent parfaitement dans le marché servi par notre aéroport’, explique Arnaud Feist, CEO de Brussels Airport. ‘En effectuant ces vols avec un Airbus A330-900, Air Belgium démontre également son souci pour une aviation plus respectueuse de l’environnement, ce que nous défendons aussi dans tous nos projets. » 

« Nous sommes extrêmement fiers que le nouvel Airbus A330neo vole sous les couleurs d’Air Belgium vers l’Ile Maurice » a déclaré Wouter Van Wersch, EVP, President of Region & Sales Europe Airbus. « Les avantages de l'A330neo en termes de productivité et de flexibilité font de cet appareil le meilleur de sa catégorie, le plus efficace et le plus confortable pour le réseau long-courrier d’Air Belgium », a-t-il ajouté. 

La relance d’Air Belgium et le besoin de pilotes

Malgré l’épidémie, Air Belgium a pu démarrer l’activité cargo et poursuivre certains vols passagers ainsi qu’effectuer des vols de rapatriement. Cette situation a permis à la compagnie, non seulement de ne licencier aucun membre de son équipe, mais mieux encore aujourd’hui, grâce aux perspectives très positives de reprises de l’ensemble des vols, de recruter de nouveaux pilotes pour ses huit appareils : deux A330neo, deux A340-300 et quatre A330-200F.

« Les gens n'ont pas perdu l'envie de voyager, on remarque depuis plusieurs semaines qu’il y a plus de demandes de voyages. Avec nos nouvelles destinations et notre nouvel appareil, on pense aussi que les Belges auront encore davantage le goût de voyager. Aujourd’hui, avec la demande qui reprend et notre nouvelle offre, nous sommes confiants pour l’avenir », Niky Terzakis, CEO d’Air Belgium

Cette tendance positive est confirmée par le dernier rapport de “The International Air Transport Association” (Iata) qui souligne qu’en 2022, la demande globale devrait atteindre 61% des niveaux d'avant la crise (2019). Les coefficients de remplissage moyens des passagers devraient se redresser pour atteindre 75,1 %, un niveau dépassé chaque année depuis 2005 jusqu'à ce que cette crise survienne, et bien en deçà du record de 82,6 % établi en 2019. Par ailleurs, la demande importante de fret aérien devrait se poursuivre avec une demande de 7,9 % supérieure aux niveaux de 2019 en 2021 et de 13,2 % supérieure aux niveaux de 2019 en 2022.

Contactez-nous
Catherine Haquenne Consultante RP
Catherine Haquenne Consultante RP