Baloise Insurance ouvre un hôtel à abeilles pour sauver les abeilles à miel

Deux ruches sont installés sur le toît du bâtiment bruxellois

Jeudi 19 mai 2016

  • Deux ruches peuvent accueillir 80 000 abeilles.
  • Baloise Insurance favorise ainsi la présence en ville de cette espèce menacée.
  • Les bénéfices provenant de la vente des pots de miel iront à une œuvre caritative.

Des dizaines de milliers d’abeilles volent au-dessus des têtes des collaborateurs de Baloise Insurance, à Bruxelles. Un apiculteur a placé deux ruches sur le toit de l’assureur, soit au total quelque 80 000 abeilles, considérées comme espèce menacée en Belgique. Baloise Insurance est ainsi un des pionniers en la matière à Bruxelles. La vente des pots de miel sera organisée à la fin de l’année dans le cadre de Télévie.

***

En installant deux ruches sur le toit de son immeuble, l’assureur veut se positionner clairement en faveur d’un environnement de travail plus durable. Les abeilles permettent effectivement d’assurer une plus grande diversité de fleurs et de plantes ; en outre, chez nous, depuis un certain temps, de nombreuses abeilles sont décimées chaque année. Dans la nature, une abeille sur dix est menacée.

Une initiative unique

Baloise Insurance est une des premières entreprises à faire installer des ruches sur le toit de son bâtiment, au cœur de Bruxelles. Les abeilles peuvent ainsi trouver refuge en un lieu où habituellement elles ne vont plus vraiment. L’assureur souhaite, de cette manière, montrer le bon exemple : plus il y aura d’entreprises qui lui emboîteront le pas, plus la végétalisation de la ville sera favorisée.

L’installation des ruches sur le toit de la compagnie Baloise Insurance s’inscrit dans le cadre d’une initiative unique d’Amielo, une entreprise à la recherche de lieux d’accueil pour des ruches, en ville ou en périphérie. Sans ce soutien, les abeilles à miel peuvent difficilement survivre alors qu’elles sont essentielles pour la pollinisation des fleurs et des plantes.

‘La présence des abeilles en ville est une bonne chose pour la biodiversité. Plus il y a de fleurs et d’arbres, mieux c’est pour les abeilles et pour l’homme.’

Rik Janssens, Amielo

Pour une bonne œuvre

“Nous sommes heureux de pouvoir contribuer, chez Baloise Insurance, à la durabilité de Bruxelles. C’est une situation avantageuse pour tout le monde : les abeilles en tirent directement profit, nous donnons un petit coup de pouce à la biodiversité à Bruxelles, et Baloise Insurance reçoit une partie du miel. Ce miel pur de Bruxelles sera vendu au profit d’une bonne œuvre dans le cadre de Télévie.”

Christophe de Moraes, directeur chez Baloise Insurance

Les collaborateurs de Baloise Insurance seront donc rejoints par 80 000 ouvrières acharnées. Aucune piqûre d’abeille n’est toutefois à craindre. En effet, les abeilles ne s’intéressent qu’aux fleurs et ne s’approchent ni des fenêtres ouvertes, ni des sodas, contrairement aux guêpes.