De jeunes et talentueux vidéastes bruxellois présentent leur univers dans des clips vidéo, courts métrages et documentaires

Samsung et l’asbl WAJOW offrent un podium à des cinéastes prometteurs

Samedi soir dernier, trente vidéastes prometteurs de Bruxelles ont dévoilé toute l’étendue de leur talent dans la capitale. Armés d’un simple smartphone, ils ont réalisé courts métrages, clips et documentaires au cours des quatre mois écoulés. L’académie du film est une initiative de l’entreprise technologique Samsung et de WAJOW visant à promouvoir les compétences audiovisuelles des jeunes. 

Sous le nom de « WAJOW Talent Factory », trente jeunes ont été encadrés par des célébrités du secteur de la vidéo au cours des cinq mois écoulés. Le créateur de contenu Average Rob, le duo de réalisateurs Adil El Arbi et Bilall Fallah, l’actrice Martha Da’ro et d’autres ont partagé leurs idées et leurs expériences dans le cadre d’ateliers interactifs.  Les jeunes ont ensuite travaillé sur la création de leurs propres projets vidéo. Leurs efforts se sont traduits par huit créations de grande qualité réalisées en différents formats vidéo. De toute évidence, les jeunes maîtrisent toutes les techniques audiovisuelles nécessaires pour raconter une histoire qui tient la route. Le point commun de tous les projets présentés est qu’ils offrent un regard sur le monde des jeunes. 

« Nos jeunes ont accompli un formidable parcours. Ils ont désormais le champ libre pour créer de belles choses. Il leur reste à présent à montrer de quoi ils sont capables. Normalement, nous décernons également un prix à un gagnant ici, mais nous avons laissé passer cela. Tous les jeunes ont fait un travail si remarquable qu'il est trop difficile d'en choisir un seul". »

Mathias Soubron, coordinateur de WAJOW

Sujets délicats

De l'amour non partagé aux médias sociaux en passant par la santé mentale. Aucun tabou et tous les sujets qui intéressent les jeunes d'aujourd'hui. Ces sujets sont exprimés dans le format qui est proche du cœur des jeunes. Pour certains, ce sera sous forme de musique, pour d'autres sous forme de bande-annonce. Pour les jeunes, cela ne s'arrête pas là : ils continueront dans les mois à venir à peaufiner les projets et à en lancer de nouveaux.

« C'était un projet très instructif à plusieurs niveaux. D'une part, il est très instructif d'élaborer un projet "à partir de zéro" sous la direction de professionnels. D'un autre côté, c'était une expérience merveilleuse de pouvoir travailler ensemble avec des cultures différentes et dans un groupe aussi grand. «

Ans van Geel & Mina Nawabi, participants Wajow Talent Factory

Stimuler les jeunes

Par cette initiative, Samsung et l’asbl WAJOW veulent donner aux jeunes de toutes les couches de la société la possibilité d’expérimenter avec du contenu vidéo. Aucune expérience ou connaissance technique n’est requise et une bonne dose d’enthousiasme suffit. L’initiative souhaite ainsi dénicher les talents audiovisuels de demain.

« Le contenu vidéo est omniprésent dans notre société moderne. Ceux qui possèdent des compétences audiovisuelles ont un avantage considérable. En tant qu’entreprise technologique, nous en sommes pleinement conscients. Nous estimons dès lors important d’offrir aux jeunes le plus d’opportunités possible pour développer leurs talents audiovisuels. Et nous sommes très fiers de ce que nous avons vu ici aujourd’hui. Ces jeunes ont vraiment beaucoup évolué tout au long du trajet. Nous sommes impatients de découvrir leurs futures créations. »

Sven Adams, responsable des relations publiques chez Samsung

Contactez-nous