Deux utilisateurs de smartphone sur trois souhaitent pouvoir l’utiliser également comme télécommande

Deux utilisateurs de smartphone sur trois souhaitent pouvoir l’utiliser également comme télécommande

L’étude menée par Niko a révélé que la majorité des Belges voulaient des appareils connectés

Jeudi 13 octobre 2016 — Deux Belges sur trois souhaitent une habitation intelligente, remplie d’appareils connectés à internet, mais, dans la pratique, seuls 8% utilisent leur smartphone pour commander d’autres appareils que leur télévision. C’est ce qu’il ressort d’une étude menée par le bureau d’études de marché iVox auprès de 800 détenteurs d’un smartphone ou d’une tablette, à la demande de Niko, réputé notamment pour ses interrupteurs. Pour répondre à la demande croissante d’appareils connectés, Niko a conçu l’application connected switch.

                                                             ***

Selon une étude iVox, la majorité des détenteurs d’un smartphone ne connaissent pas toutes les possibilités de celui-ci. Seuls 3,3% utilisent leur smartphone pour allumer ou éteindre les lumières. Bien que deux Belges sur trois affirment vouloir des appareils connectés, 62,8% n’ont encore jamais utilisé leur smartphone pour commander un appareil, et seuls 8% ont déjà utilisé leur smartphone pour commander un autre appareil que leur télévision. Pourtant, de plus en plus d’objets de la vie de tous les jours sont connectés à l’internet. Ainsi, il est possible de commander certaines installations de musique, une smart tv, voire même un four, avec son téléphone.

L’internet des objets

Le bureau d’études de marché Gartner estime qu’aujourd’hui quelque quatre milliards d’appareils à travers le monde sont connectés à l’internet, et l’on prévoit que, d’ici 2020, ce nombre s’élèvera à 13,5 milliards. Dans un pays tels que la Belgique, on parle même de quelque 40 appareils connectés par ménage. Tous ces appareils ménagers qui sont connectés, comme le thermostat ou le réfrigérateur intelligent, font partie de l’internet des objets. Il est toutefois surprenant de constater que 63,2% des Belges n’ont jamais entendu parler de l’internet des objets qui offre tant de possibilités en permettant notamment de garder constamment le contrôle des appareils, quel que soit l’endroit où l’on se trouve.

Notre étude révèle que bon nombre de personnes ne se rendent pas compte à quel point il est facile d’avoir une habitation intelligente, sans intervention onéreuse, car il est possible de rendre tout simplement son installation électrique existante plus intelligente. Par ailleurs, les appareils connectés augmentent votre confort et votre sécurité. Grâce aux interrupteurs sur votre smartphone, vous pouvez allumer la lampe à côté de la télévision sans bouger de votre fauteuil ou bien si vous allez au restaurant le soir, vous pouvez allumer une lampe pour simuler une présence chez vous. Vous pouvez également commander l’interrupteur du pare-soleil depuis votre lieu de travail pour qu’il fasse bon et frais chez vous quand vous rentrez le soir.

Isabelle Huyghe, Channel Marketing Manager chez Niko.

Des interrupteurs toujours en poche

Pour répondre à la demande croissante d’appareils connectés, Niko a conçu la solution connected switch. En remplaçant les interrupteurs existants par des interrupteurs sans fil, vous pouvez les commander depuis votre smartphone, quel que soit l’endroit où vous vous trouviez. Vous pouvez allumer et éteindre les lampes mais également commander les volets ou les appareils reliés à une prise de courant.

Cette nouvelle application s’utilise sans devoir entreprendre de grands travaux de démolition. Il faut simplement remplacer les interrupteurs existants par des interrupteurs et des récepteurs sans fil, voire prévoir un interrupteur supplémentaire adhésif. Les prises de contact et les interrupteurs qui commandent les volets peuvent être connectés très facilement. Pour relier vos interrupteurs sans fil à votre smartphone, l’installateur prévoira un module de contrôle à distance relié à votre routeur. Si cette solution vous intéresse, contactez un installateur Niko agréé.

Niko présente l’application connected switch à la Biennale de l'Intérieur à Courtrai, qui prend place de 14 à 23 octobre. (www.niko.be)

 

A propos de Niko

Niko est leader du marché en Belgique. Depuis son siège situé à Sint-Niklaas, l’entreprise produit des solutions dans le domaine de l’appareillage électrique, du contrôle d’accès, de la commande d’éclairage et de l’automatisation domestique. Niko investit des sommes importantes dans la recherche et le développement, dans le cadre de son engagement continu en faveur de la mise en pratique d’un design réfléchi et de la fabrication de produits de la meilleure qualité dans le respect de l’environnement. La philosophie du design de Niko consiste à créer en permanence les produits les plus innovants, esthétiques, attrayants et conviviaux sur le marché actuel. L’entreprise conquiert activement de nouveaux marchés, emploie plus que 630 collaborateurs et affiche un chiffre d’affaires annuel de plus de 125 millions d’euros. Niko possède actuellement des bureaux à travers toute l’Europe: Belgique, France, Pays-Bas, Slovaquie et Danemark.

 

 

Niko Connected Switch

Contactez-nous

Caroline Vercauteren

Coordinatrice en communications PR & copywriting

Niko