Dix nouveaux essais cliniques en cancérologie démarrent chaque mois dans notre pays

Ces 50 dernières années, la Belgique a joué un rôle majeur dans la lutte contre le cancer

Mercredi 3 février 2016 — Dans notre pays, dix nouvelles études cliniques démarrent en moyenne chaque mois pour des traitements contre le cancer, soit 119 depuis janvier 2015 pour être précis. La Belgique joue ainsi un rôle de premier plan dans la recherche de traitements novateurs contre le cancer, comme en témoignent les chiffres de pharma.be, l’association coupole du secteur pharmaceutique belge.

                                                             ***

Nous avons fait beaucoup de progrès dans la lutte contre le cancer ces 50 dernières années. De nombreuses entreprises pharmaceutiques innovantes établies en Belgique investissent dans la recherche et le développement de nouveaux traitements anticancéreux et collaborent à cette fin étroitement avec le monde académique belge. Et les résultats sont là : tant les chances de survie que la qualité de vie des patients atteints de cancer ont fortement augmenté depuis 50 ans. Les nouveaux traitements, tels que par exemple l’immunothérapie, annoncent une nouvelle ère porteuse d’espoir dans la lutte contre le cancer. 

Catherine Rutten, CEO de pharma.be

Bon nombre de personnes angoissent à l’idée de souffrir un jour du cancer. C’est ce que révèlent les chiffres de l’institut de sondage Ipsos : 62% des Belges ont peur d’être atteints d’un cancer. La bonne nouvelle, c’est que près de 60% des cancers diagnostiqués en Belgique finissent par être guéris, notamment grâce à la recherche intensive de nouveaux médicaments. Dans le cadre de son cinquantième anniversaire, pharma.be a dressé un inventaire des progrès majeurs réalisés au cours des 50 dernières années dans la lutte contre le cancer.

De nos jours, outre la chirurgie et la radiothérapie, les médecins disposent également d’un arsenal de médicaments innovants pour lutter contre le cancer, tels que la chimiothérapie, l’hormonothérapie et la thérapie génique. Récemment, une nouvelle thérapie reposant sur des médicaments immunologiques a vu le jour : l’immunothérapie. Cette thérapie qui stimule le système immunitaire du patient pour qu’il s’attaque lui-même aux tumeurs donne des résultats très prometteurs.

Notre pays joue un rôle essentiel dans la recherche de nouveaux traitements novateurs. De nombreux médicaments et thérapies de haute technologie utilisés dans la lutte contre le cancer ont été développés ou testés dans notre pays.

Depuis janvier 2015, quelque 119 études cliniques ont été lancées dans notre pays dans le cadre du traitement du cancer ; cela représente en moyenne dix nouveaux essais par mois. Au total, ce sont quelque 410 essais cliniques en cancérologie qui sont organisés actuellement dans les différents hôpitaux de notre pays.

Le fait qu’autant d’études cliniques soient en cours actuellement montre bien que notre pays est reconnu comme pionnier dans la lutte contre le cancer et qu’il y a un besoin médical important de nouveaux traitements. Grâce à la collaboration fructueuse avec des chercheurs et des médecins dans les hôpitaux, différentes grandes entreprises pharmaceutiques mènent chez nous des études sur de nouveaux traitements contre le cancer. Tous ces efforts permettent aux patients belges d’accéder rapidement à des médicaments innovants et souvent prometteurs.

Catherine Rutten

Selon pharma.be, la lutte contre le cancer a été l’un des principaux domaines d’action de l’industrie du médicament au cours des 50 dernières années. Et le succès est au rendez-vous : pendant longtemps, il a fallu recourir systématiquement à la chirurgie pour enlever les tumeurs. Grâce à la recherche et au développement de nouveaux médicaments, le secteur pharmaceutique a contribué à l’élargissement de l’offre de traitements afin que ceux-ci correspondent davantage aux besoins individuels des patients. Les programmes actuels et futurs de recherche demeurent axés sur cette stratégie afin d’augmenter les chances de survie et la qualité de vie des patients atteints du cancer. Vaincre le cancer, c’est l’objectif ultime.