Doccle s'étend aux Pays-Bas grâce à une acquisition

La plateforme d’administration numérique belge affirme ses ambitions et se tourne vers nos voisins ​

Doccle, la plateforme d’administration numérique, part à la conquête du marché néerlandais. Quelque 2,8 millions de citoyens belges et plus de 17 500 entreprises utilisent ce coffre-fort numérique belge pour gérer et partager en toute sécurité leurs fiches de salaire et autres documents officiels. Désormais, les entreprises et consommateurs néerlandais pourront également y recourir. « Les Pays-Bas sont peut-être plus loin que nous dans leur transition numérique et le partage des données, mais ils ne possèdent pas encore de solution complète, aussi efficace et sûre que la nôtre », déclare Bram Lerouge, CEO de Doccle. L’entreprise vise, d’ici cinq ans, les quatre millions d’utilisateurs ou du moins amateurs du coffre-fort numérique ‘belge’ aux Pays-Bas.

Neuf ans après sa création, la plateforme administrative numérique atteint plus de 17 548 assureurs, banquiers, fournisseurs télécoms, entreprises et services publics utilisent la plateforme pour y poster leurs factures, salaires et autres documents importants dans les coffres-forts numériques personnels de leurs clients. La rapidité avec laquelle les entreprises ont opté pour cet assistant personnel sécurisé se reflète dans son nombre d’utilisateurs. Près de trois millions de Belges, soit six ménages sur 10 (57 %) possèdent leur propre coffre-fort Doccle, et un millier d’utilisateurs rejoignent la plateforme chaque jour.

Coup d’accélérateur au partage de données

Grâce au rachat de la solution de coffre-fort de données de l’entreprise technologique néerlandaise Smart Service Company, Doccle pourra proposer ses services aux Pays-Bas. Aucune communication n’a été faite sur le prix de l’acquisition. Le nouveau directeur néerlandais, Otto Lagemaat, qui compte plusieurs années d’expérience à son actif, dirigera toutes les activités aux Pays-Bas depuis son nouveau bureau Doccle à Bergen op Zoom.

« Au fil de ces neuf dernières années, nous sommes devenus la plus grande plateforme belge ; le temps était donc venu de développer nos activités au-delà de nos frontières. En faisant la connaissance de nos nouveaux collègues néerlandais et en découvrant leurs compétences, nous avons rapidement compris que nos services étaient complémentaires. En fusionnant nos technologies, nous pouvons non seulement pénétrer un marché qui compte deux fois plus d’habitants que la Belgique, mais nous pouvons aussi améliorer nos services pour nos clients belges. Outre notre coffre-fort numérique, nous proposerons désormais aussi des coffres-forts personnels de données permettant de stocker en toute sécurité les informations importantes qui doivent régulièrement être partagées. Ce rachat donne un coup d’accélérateur à notre stratégie belge en matière de partage des données. » Bram Lerouge, CEO Doccle

Une communication bidirectionnelle

Grâce au développement de ses activités aux Pays-Bas, l’entreprise belge dispose non seulement de nouvelles perspectives de croissance de marché, mais elle va pouvoir également réagir plus rapidement et plus adéquatement aux nouvelles tendances numériques comme le « data sharing ». Jusqu’à présent, Doccle ne communiquait que dans un sens : les clients recevaient des factures, des attestations ou d’autres documents émis par les entreprises et pouvaient les stocker et les gérer dans leur coffre-fort. Dorénavant, ils pourront partager des données importantes avec des entreprises et des institutions via leur coffre-fort.

« Doccle a pour objectif de faciliter et de sécuriser autant que possible la communication entre les entreprises et leurs clients. Grâce à la plateforme, les utilisateurs peuvent communiquer directement avec les 17 548 entreprises qui postent des documents dans leur coffre-fort personnel numérique. Les utilisateurs vont pouvoir maintenant aussi partager des documents et des données avec les entreprises qui leur demandent certains renseignements. Une personne qui déménage, par exemple, devra communiquer ce changement une seule fois à toutes les entreprises dont elle est cliente ou une personne qui demande un prêt pourra facilement partager ses fiches de salaires et autres documents importants avec la banque. Ces échanges d’information pourront se faire de manière aussi efficace et sécurisée via Doccle. Le rachat de la solution existante aux Pays-Bas nous permet d’accentuer beaucoup plus rapidement notre avance en Belgique dans le domaine du partage des données avec autrui. » Bram Lerouge, CEO Doccle

Une réponse à l’hameçonnage

L’année dernière, quelque 39,8 millions d’euros ont été détournés des comptes bancaires belges à cause de faux mails ou d’arnaques. Selon une étude en ligne réalisée par le bureau d’études iVOX auprès d’un échantillon représentatif au niveau de la langue, du sexe, de l’âge et du diplôme d’un millier de Belges, sept Belges sur dix ont déjà reçu un mail d’hameçonnage ou phishing, et un Belge sur quatre en a été victime. En Wallonie, ce chiffre est d’un Belge sur trois.

« Il ressort d’une étude indépendante que deux Belges sur trois sont prêts à utiliser notre plateforme administrative pour pouvoir gérer leur administration en toute sécurité. Actuellement, nous en avons persuadé un sur trois, et 30 000 paiements sont effectués chaque jour, en toute sécurité, par le biais de notre plateforme. Mais en peaufinant notre technologie et en l’améliorant, nous sommes convaincus que nous avons encore de belles perspectives de croissance. D’autant plus que les problèmes d’hameçonnage s’amplifient. Doccle va, par conséquent, continuer d’investir en priorité dans la protection des données à caractère personnel tout en respectant toutes les règles de la législation relative à la protection de la vie privée. Les entreprises qui collaborent avec Doccle sont toutes contrôlées, les documents sont cryptés et les utilisateurs doivent s’authentifier pour pouvoir accéder aux documents. Les factures d’une compagnie des eaux, d’une mutuelle, d’un hôpital ou d’une entreprise postées dans Doccle sont de véritables factures. Vous pouvez donc la régler sans le moindre souci. » Bram Lerouge, CEO Doccle

Bram Lerouge

CEO, Doccle

Otto Lagemaat

Directeur Nederland, Doccle

Bram Van Hemelryck

Sr pr-consultant, Bereal

À propos de Doccle


Plus de 2,8 millions de Belges reçoivent, traitent et conservent leurs documents sur Doccle. Doccle est un assistant administratif intelligent qui centralise tous les documents au sein d’un seul et même environnement numérique fiable. Doccle facilite ainsi la vie administrative de millions de Belges.

Doccle collabore avec plus de 17 500 entreprises actives dans les secteurs les plus divers : Acerta, Attentia, CM, De Watergroep, Farys, Aquaduin, KBC, Liantis, Helan, Securex, Telenet, UZA, UZ Leuven, Vivaqua, Water-Link, Primagaz, Partena Professional, Provincie Antwerpen, UCM, VOO, Colruyt Group, ​ Ecowerf, GHDC …. Plus de la moitié des 25 plus grandes entreprises belges font confiance à Doccle. ​

Doccle se tient à l’écoute de ses utilisateurs et des entreprises pour continuer à proposer une solution de gestion administrative numérique sûre et conviviale. L’application est financée par les entreprises participantes. Elle est mise gratuitement à la disposition des utilisateurs.

 

 

À propos de Bepublic

Bepublic fait partie de l’agence de relations publiques et de communication stratégique Bepublic Group qui accompagne les organisations belges dans leur communication depuis plus de 10 ans. Les relations publiques journalistiques font partie de notre ADN.  Nos consultants expérimentés aident les entreprises et les organisations à rapporter de façon éloquente et claire leur actualité.

Bepublic fait partie du Bepublic Group tout comme Bereal, Befirm et Beready. Pour en savoir plus sur l'agence de relations publiques et de communication stratégique, consultez le site. https://bepublicgroup.be