Entreprises wallonnes obligées de trier le pmc à partir du 1er janvier

Entreprises wallonnes obligées de trier le pmc à partir du 1er janvier

Lundi 28 décembre 2015 — A partir du 1er janvier 2016, les entreprises wallonnes sont obligées de trier le pmc, ainsi que tout ce qui est papier et carton. Pour les entreprises flamandes et bruxelloises, le recyclage est obligatoire depuis longtemps. La Belgique renforce donc sa position de plus grand recycleur d’Europe. “Actuellement, plus de 25.000 sociétés belges trient déjà correctement leurs déchets d’emballage. L’an prochain, nous allons battre ce record”, raconte Johan Sneyers, CEO de VAL-I-PAC.

Les entreprises wallonnes sont obligées, à partir du 1er janvier 2016, de trier les emballages industriels, le plastique, le verre, le métal, le papier et le carton, ainsi que le pmc. Cette mesure doit inciter les entreprises à trier davantage encore et réduire ainsi la montagne de déchets. VAL-I-PAC, l’organisation qui se charge de l’obligation de recyclage d’emballages d’entreprise de quelque 7000 sociétés belges, aide celles-ci dans cette tâche.

“Notre organisation est le maillon entre le producteur qui emballe ses produits, l’entreprise à qui ces produits emballés sont livrés et les sociétés de recyclage qui ramassent et recyclent ces emballages."

Johan Sneyers

Le tri présente de nombreux avantages pour les entreprises. Non seulement, il permet de diminuer sensiblement la quantité de déchets résiduels, mais il est généralement moins coûteux aussi de ramasser des déchets triés. En triant les déchets d’emballage, des matières premières précieuses peuvent en outre être recyclées.

Le ramassage sélectif est une évidence dans notre pays depuis longtemps. En Flandre, l’obligation légale pour les entreprises de trier leurs déchets est entrée en vigueur dès juillet 2013 et à Bruxelles, c’est le cas depuis février 2014. Le 1er janvier 2016, la Wallonie les rejoindra donc. A l’heure actuelle, 25.000 entreprises belges trient déjà correctement leurs déchets d’emballage, de sorte qu’ils puissent être immédiatement recyclés.

“Nous sommes de ce fait les leaders européens en la matière. Jamais auparavant, autant de sociétés belges n’avaient fait autant d’efforts pour réduire et recycler les déchets d’emballage.” 

Johan Sneyers

Amendes

Si une entreprise produit plus de déchets qu’un ménage, elle devra conclure un contrat avec un ramasseur agréé à partir du 1er janvier. Les contrôleurs peuvent verbaliser toute entreprise qui ne respecterait pas l’obligation de tri. Sous peine de prison de huit jours à trois ans et d’une amende allant de 100 à 1 million d’euros.

“Je suis toutefois convaincu que les entrepreneurs s’adapteront rapidement à cette nouvelle réglementation. Les entreprises wallonnes recyclent déjà tous les jours. Cette mesure nous permettra de rester à coup sûr le leader européen du recyclage."

Johan Sneyers

 

A propos de VAL-I-PAC

L’asbl VAL-I-PAC est une initiative de 26 entreprises belges, 20 fédérations sectorielles et trois organisations patronales régionales VOKA, l’UWE et Beci.  VAL-I-PAC, en tant qu’organisation privée, est agréée pour l’exécution des obligations légales de reprise et d’information des déchets d’emballages industriels de ses membres.

VAL-I-PAC est un système multisectoriel et multimatériel qui travaille en collaboration avec les collecteurs, les récupérateurs et les structures de recyclage existantes ; par ailleurs, elle offre une solution financière abordable à toutes les parties concernées dans les trois régions. VAL-I-PAC encourage les entreprises à la collecte sélective de leurs déchets d’emballages industriels via des incitants financiers.

Contactez-nous

Johan Sneyers

CEO

VAL-I-PAC