Facebook révèle l’impact de la crise du coronavirus sur les PME belges

Les PME belges affichent un enthousiasme prudent pour l’avenir

En collaboration avec l’OCDE et la Banque mondiale, Facebook publie aujourd’hui la première partie d’une enquête menée dans le monde entier*, pour laquelle 30.000 PME ont été interrogées dans plus de 50 pays pendant la première vague de l'épidémie de COVID-19. Les conclusions de cette étude établissent un tableau clair de l’impact de la crise du coronavirus sur les PME. L’enquête a également interrogé des PME belges Face aux perspectives futures, ces dernières affichent un optimisme moins marqué que les PME d’autres pays.

 

  • 40% des PME belges sont prudemment optimistes quant au futur de leur entreprise après l’épidémie. Ce pourcentage est nettement inférieur à celui d'autres pays européens comme le Danemark et la République tchèque, avec respectivement 72 % et 71 %, mais supérieur à celui de la France, qui est à 35 %, et du Portugal, qui à de 39 %.

  • 19% des PME belges ont cessé leur activité pendant la crise du coronavirus. C'est beaucoup moins que des PME irlandaises (58 %) et anglaises (43 %).

  • 14% des entreprises belges ont dû réduire leurs effectifs, tandis que la moyenne européenne était à 22%

  • 68% des entrepreneurs belges ont vu leurs ventes chuter (de manière significative) ces derniers mois, par rapport aux ventes de la même période de l’an dernier. 30% s'attendent à ce que la trésorerie devient un défi dans les mois à venir ; 

  • Les PME belges utilisent les outils numériques pour augmenter ou maintenir leur chiffre d'affaires : 37% des entreprises belges retirent au moins 25% de leurs revenus de leurs activités en ligne.

 

L’étude, intitulée «Global State of Small Business Report », fait partie d’une série de rapports qui étaient déjà prévus avant la déferlante de la crise du coronavirus, mais qui nous éclaire aujourd’hui sur l’impact de la pandémie. Ainsi, l’enquête a révélé que 19% des PME belges ont cessé leur activité pendant la crise du coronavirus. Les PME belges ont donc plus de chance que les PME anglaises (43%) et irlandaises (58%). Aux Pays-Bas, les petites entreprises ont été beaucoup moins nombreuses à devoir fermer leurs portes (9 %).

Lorsqu’une PME ferme ses portes, cela a des conséquences bien entendu pour son personnel. 14% des petites entreprises belges ont dû réduire leurs effectifs en raison de la première vague de la crise du coronavirus, un chiffre meilleur que la moyenne européenne (22%). Les salariés des entreprises italiennes (31% d’entre elles ont réduit leurs effectifs) sont ceux qui ont été le plus durement touché parmis l’ensemble des pays européens.

Prudence face à l’avenir

68% des entrepreneurs belges ont vu leurs ventes chuter (de manière significative) ces derniers mois par rapport aux ventes de la même période de l’an dernier, ce qui est conforme à la moyenne internationale (62%). En Italie, 75% des PME ont connu une chute de leurs ventes. En outre, 30 % des petits entrepreneurs belges craignent que le cash-flow ne devienne un autre défi dans les mois à venir. Ce chiffre est plus important que celui retenu pour les entrepreneurs au Danemark (19%), mais moins qu'en Irlande (54%).

Les PME belges font donc preuve d’une plus grande prudence dans leur enthousiasme face à l’avenir. 4 entrepreneurs belges sur 10 envisagent l’avenir avec optimisme – une proportion bien moindre que dans un certain nombre d’ autres pays européens.  De tous les pays européens, la République tchèque (71 %) et le Danemark (72 %) comptent les entrepreneurs les plus positifs tout comme aux Pays-Bas où les entreprises sont plus nombreuses (60 %) qu'en Belgique à être optimistes. Les entreprises françaises (35%) et portugaises (39%) sont encore plus prudentes dans leur enthousiasme que la Belgique.

Évolution vers le digital

De nombreuses PME ont adapté leur modèle économique en raison de la crise, en adoptant un cadre en ligne. Dans 49 des 54 pays étudiés, au moins un tiers des PME a déclaré avoir réalisé au moins 25% de leurs ventes par des canaux numériques au cours des 30 derniers jours. La Belgique suit cette tendance : 37% de ses PME sont dans ce cas. 

« Il est évident que nous ne nous remettrons pas de cette crise du jour au lendemain, malgré les mesures de soutien prises par les autorités belges. Depuis lors, Facebook a travaillé dur ces derniers mois pour mettre en place un certain nombre d'initiatives visant à soutenir les PME, notamment le lancement des Facebook Shops, l'organisation de formations gratuites avec Unizo, l'ouverture d'un environnement en ligne avec des conseils et des astuces et l'ouverture de notre outil de don aux entrepreneurs. L'esprit d'entreprise est une combinaison de détermination, de créativité et de flexibilité et je suis chaque jour émerveillé par l'esprit d'entreprise des entreprises belges. »

Alexis Lebedoff, Country Manager de Facebook Belgique

Au cours des six prochains mois, les PME feront l’objet d’un suivi ultérieur de leurs activités dans le contexte de la crise du coronavirus. Ainsi, Facebook, l’OCDE et la Banque mondiale souhaitent cartographier davantage l’impact de la pandémie sur les PME . 

Le rapport complet, les données belges et les images sont en pièces jointes. 

Le post de la salle de presse de Facebook avec un aperçu des tendances générales peut être trouvé ici

 

À propos du rapport :

*Méthodologie : La première partie de l’enquête “Future of Business Survey” auprès des employeurs et des salariés a été menée sur la plateforme Facebook du 28 au 31 mai 2020 auprès de 271 personnes interrogées en Belgique. Pour correspondre aux critères de l’étude, les personnes interrogées devaient être administrateurs d’une page d’entreprise Facebook active. Les statistiques sont établies pour ceux qui possèdent ou gèrent une PME. On a demandé aux personnes interrogées leurs points de vue et leur vécu concernant l’impact du COVID-19 sur leurs opérations commerciales. Les personnes interrogées ont été invitées à participer à l’enquête et y ont répondu sur l’application Facebook. Leur participation était entièrement facultative et non rémunérée. 

Le State of Small Business Report (Rapport sur l’état des petites entreprises), qui fait partie de l’enquête Future of Business Survey – une collaboration en cours entre Facebook, la Banque mondiale et l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) – apporte des données relatives à 30.000 dirigeants de PME dans plus de 50 pays, au sujet des conséquences du COVID-19 pour ces entreprises. 

Pour plus d’informations sur le rapport “State of Small Business” ou pour demander un entretien, veuillez contacter Kim Van Bokhoven.

 

Contactez-nous
Kim Van Bokhoven Communications Manager Belgium, Facebook
Sander Vanlouwe PR Consultant, Bepublic
Kim Van Bokhoven Communications Manager Belgium, Facebook
Sander Vanlouwe PR Consultant, Bepublic
A propos de Bepublic

Notre approche est avant tout journalistique. Notre objectif : la pertinence de vos communications. Notre méthode : des moyens appropriés et un public ciblé.