Janice Cayman et Julie Biesmans, ambassadrices de Plan International : « Notre souhait pour 2020 ? Recruter encore plus de parents belges du Plan car ils font vraiment la différence »

Deux Red Flames en visite au projet de football féminin au Bénin lors des vacances de Noël

Nos Red Flames Janice Cayman et Julie Biesmans n’ont pas célébré la Noël en compagnie de leurs familles et amis respectifs, mais elles étaient de passage au Bénin en Afrique pour y rendre visite aux projets footballistiques destinés aux filles de Plan International. Depuis 2016, les Red Flames soutiennent la branche belge de l’ONG qui œuvre pour l’égalité des chances des filles partout dans le monde. « Jouer au football ou encore aller à l’école sont des choses facilement accessibles pour nous, mais ce n’est pas le cas pour ces filles », nous disent Janice Cayman et Julie Biesmans. « Le soutien de Plan International fait vraiment la différence, raison pour laquelle nous espérons encore augmenter le nombre de parents belges du Plan en 2020. »

Depuis l'été 2016, les Red Flames mettent également leurs talents footballistiques au profit de Plan International Belgique, une branche de l'ONG internationale qui lutte pour l'égalité des chances et des droits des filles dans le monde entier. Les deux marraines du projet Red Flames, Janice Cayman et Julie Biesmans, accompagnées d'An De Kock, coordinatrice CSR de l’URBSFA, se sont donc rendues au Bénin, en Afrique, du 22 au 29 décembre pour y visiter pour la première fois des projets de football féminin.

« Les Red Flames ont choisi ces projets spécifiques au Bénin parce que le football y est un moteur de rassemblement et d’élargissement », explique An De Kock. « Grâce au football, les filles sont émancipées et ont la possibilité de parler de sujets délicats comme les mariages d'enfants, les contraceptifs et les droits des enfants et des femmes. »

Pendant leur semaine, les Red Flames ont visité plusieurs villages et villes du nord-ouest du Bénin. « Nous y avons fait la connaissance de jeunes filles qui, tout comme nous, sont attaquantes ou défenseurs dans leur équipe », nous disent Cayman et Biesmans. « Nous avons pu parler avec elles, leurs parents et leurs entraîneurs de la façon dont ils se développent, non seulement dans le football mais également en tant que jeunes femmes. C'était vraiment une expérience spéciale de pouvoir constater sur place l'effet du soutien que nous apportons ensemble depuis la Belgique et de voir comment se déroule leur vie au quotidien. »

Au cours de leur voyage, les Red Flames ont aussi plusieurs fois joué au football avec des joueuses locales et deux des villages visités ont même disputé un match en présence des deux Red Flames. « Le football a changé notre vie, mais il en fait de même pour ces filles locales, peut-être de façon plus radicale encore », affirment Janice Cayman et Julie Biesmans, qui n’ont pas hésité à passer leurs vacances de Noël au Bénin. « En tant que joueuses professionnelles, il n'est pas toujours facile de se libérer, mais ce voyage restera un moment inoubliable dans notre carrière. S'il y a une chose que nous souhaitons pour 2020 en cette période de Noël et de Nouvel An, c'est de pouvoir recruter davantage de parents du Plan car l'aide apportée par Plan International fait vraiment la différence. »

Contactez-nous
Katrien Jans Women’s Football Manager RBFA
An De Kock Coordinatrice Corporate Social Responsibility RBFA
Katrien Jans Women’s Football Manager RBFA
An De Kock Coordinatrice Corporate Social Responsibility RBFA
A propos de Bepublic

Notre approche est avant tout journalistique. Notre objectif : la pertinence de vos communications. Notre méthode : des moyens appropriés et un public ciblé.