La scale-up BioRICS mise sur une percée internationale avec un logiciel de détection des infections

La scale-up BioRICS mise sur une percée internationale avec un logiciel de détection des infections

La spin-off de la KU Leuven lève un demi-million d’euros et se lance, avec son nouveau CEO Hans Wilmots, à la recherche d’investisseurs externes

BioRICS, une société spin-off de la KU Leuven, a développé un logiciel de détection des infections. Celui-ci devrait lui permettre de percer en 2020 sur la scène internationale. Pour concrétiser ses ambitions, la scale-up a déjà réalisé une levée de fonds de quelque 500 000 euros en mai, auprès de son actionnariat, et a attiré un CEO de taille en la personne de Hans Wilmots, qui jusqu’il y a peu était le CEO du bureau de conseil BDO Belgique. Edward de Boer, ancien CEO de la société Inmotio Nederland, active dans le secteur technologique du sport, est venu renforcer l’équipe de BioRICS au niveau du Sales & Business Development. L’entreprise se lance, pour la première fois, à la recherche d’investisseurs externes pour financer le déploiement de ses activités à l’échelle internationale.

Fondée en 2006, la société spin-off louvaniste BioRICS, a conclu plusieurs beaux contrats ces dernières années. Daniel Berckmans, fondateur de la société et professeur à la KU Leuven, et ses algorithmes brevetés avaient effectivement déjà convaincu le célèbre laboratoire de Milan de l’équipe de football AC Milan (Italie), Adidas (USA) et Getspeed (Allemagne) pour n’en citer que quelques-uns. Aujourd’hui, BioRICS est prête à se lancer sur la scène internationale, non seulement avec son outil de suivi de la gestion de l’énergie et du stress chronique, mais également avec sa toute dernière technologie de détection des infections. Cette technologie est en cours de validation dans le cadre d’un plus grand projet de recherche médicale. 

« Avec la KU Leuven, BioRICS a composé une équipe de recherche de réputation mondiale dans le suivi “en temps réel” d’organismes vivants et est la seule au monde à avoir réussi à séparer en temps réel le bilan énergétique de personnes en mouvement en différentes composantes, dont notamment le bilan énergétique mental. Vu que BioRICS peut désormais aussi détecter des infections, nous devons appréhender le marché de manière plus structurée et plus orientée sur la scène internationale. » 
Daniel Berckmans, fondateur et président du Conseil d’administration

Hans Wilmots à la tête de ce pionnier du suivi préventif de la santé 

L’équipe du Professeur Daniel Berckmans pourra compter désormais sur l’aide d’une équipe de management renforcée. En tant que nouveau CEO, Hans Wilmots qui a été CEO du bureau de conseil BDO Belgique au cours de ces neuf dernières années aidera BioRICS à intensifier le déploiement de ses activités. Edward de Boer, CEO de la société technologique du sport Inmotio pendant 16 ans, se concentrera en tant que Sales & Business Developer sur la vente à l’échelle internationale. La scale-up a effectivement levé des fonds au mois de mai pour un montant de 500 000 euros auprès de son actionnariat.

« L’augmentation de capital d’un demi-million d’euros témoigne de la confiance de nos actionnaires dans nos produits historiques comme notre outil de suivi de la gestion de l’énergie et du stress et dans notre toute nouvelle technologie de détection des infections. Nous allons dorénavant être de plus en plus confrontés à l’apparition de nouveaux virus. Aussi deviendra-t-il fondamental de pouvoir les détecter à un stade précoce. C’est d’ailleurs l’objectif de notre détecteur d’infections, un logiciel que nous avons développé au cours de cette dernière année, à partir de nos différents algorithmes brevetés. Nous allons maintenant essayer de trouver de nouveaux capitaux, et j’utiliserai à cet égard volontiers ma connaissance des structures et contextes (inter)nationaux dans divers secteurs, pour pouvoir développer la société commercialement, avec l’aide de l’équipe de BioRICS. »
Hans Wilmots, nouveau CEO de BioRICS

Un investisseur pour percer au niveau international

Le développement des activités de BioRICS ne se limitera pas uniquement à la Belgique. La scale-up louvaniste souhaite réaliser une percée internationale avec son détecteur d’infections. Pour réaliser ses ambitions, Hans Wilmots et son équipe partiront à la recherche d’un investisseur externe.

« Nous ne misons pas uniquement sur notre tout dernier développement ; notre logiciel de base, qui détecte l’absence de récupération mentale et anticipe les burnouts, doit également bénéficier de toute notre attention. L’inquiétude au niveau des soins de santé et le stress provoqué par le confinement, de même que l’incertitude quant à ce qui va se passer au cours des prochains mois, constituent pour de nombreuses personnes une pression psychologique accrue. Nous voulons aider les employeurs et les pouvoirs publics à détecter de manière précoce les personnes atteintes d’un déficit énergétique sur le plan psychologique et à les aider s’ils le souhaitent. » 
Hans Wilmots, CEO BioRICS

À propos de BioRICS
Fondée en 2006, BioRICS est une société spin-off de la KU Leuven spécialisée dans la création d’algorithmes permettant de cartographier la santé physique et mentale humaine. La société a notamment développé un système permettant de détecter la somnolence des conducteurs. Les recherches menées par Daniel Berckmans, professeur titulaire à la KU Leuven et fondateur de BioRICS, ont également permis de mettre au point une technique révolutionnaire mesurant, au moyen d’une simple montre intelligente ou bracelet, le lien entre les performances physiques et mentales afin de pouvoir mieux les gérer et les optimiser. Le monde du sport, dont notamment AC Milan, Adidas et Getspeed, utilise déjà le logiciel de la société. Aujourd’hui, BioRICS se concentre sur chaque individu à son travail à la recherche d’un bon équilibre énergétique mental pour rester préventivement en bonne santé et continuer à vivre et travailler de manière optimale. 
Pour plus d’infos : www.biorics.com et www.mindstretch.biorics.com

Contactez-nous
A propos de Bepublic

Notre approche est avant tout journalistique. Notre objectif : la pertinence de vos communications. Notre méthode : des moyens appropriés et un public ciblé.