Le football belge dresse le bilan après la première année de son plan d’action contre la discrimination et le racisme

Le football belge dresse le bilan après la première année de son plan d’action contre la discrimination et le racisme

L’URBSFA, l'ACFF et Voetbal Vlaanderen font aujourd'hui la rétrospective de leur plan d'action commun Come Together contre la discrimination et le racisme à l'occasion de la journée « Zero Discrimination » du 1er mars et du premier anniversaire du plan d'action.

Il y a un an, l’URBSFA, l'ACFF et Voetbal Vlaanderen ont lancé un plan d'action ambitieux contre la discrimination et le racisme. Dans le plan d'action Come Together, les acteurs les plus importants du football belge ont souligné leur volonté de mieux écouter, de devenir un meilleur reflet de la société, de mieux former et de mieux enregistrer les signalements afin de pouvoir s'adapter et intervenir plus rapidement face aux différentes formes de discrimination.

« Notre lutte contre la discrimination et le racisme est et reste une priorité absolue pour l'URBSFA. Les nombreux incidents - très regrettables - sur les terrains de football de toutes les divisions en démontrent la nécessité. L'année dernière, nous avons franchi des étapes importantes dans le cadre de notre plan Come Together. Mais il y a encore beaucoup de travail à réaliser et nous allons continuer à nous concentrer sur notre combat. »
​Peter Bossaert, CEO de l’URBSFA

32 signalements de racisme par mois
L'une des missions du plan d'action était de mieux écouter les personnes discriminées et c'est la raison pour laquelle le Diversity Board, composé de 13 représentants de divers horizons, a été créé. Ces experts externes se sont réunis à cinq reprises en vue d’aborder entre autres les formations dédiées à la discrimination et au racisme de l’URBSFA, les actions de communication dans le cadre de Come Together et la mise en place de sanctions alternatives. En outre, l’URBSFA, l'ACFF et Voetbal Vlaanderen ont régulièrement appelé les gens à signaler toute forme de discrimination, ce qu'ils ont fait 843 fois. 394 signalements, soit environ 32 par mois, étaient spécifiquement liés à des faits de racisme sur ou au bord des terrains.

« Chaque mois, 70 cas de discrimination ont été signalés et il y a certainement un nombre encore indéterminé de cas qui se produisent et qui ne peuvent être tolérés. Par conséquent, nous réitérons notre appel à toutes les personnes impliquées dans le football belge pour qu'elles continuent à signaler tout cas de discrimination par le biais de l'application RBFA ou des sites internet de l’URBSFA, de l’ACFF et de Voetbal Vlaanderen. De chaque signalement, nous apprenons quelque chose afin de pouvoir à l'avenir prendre des mesures encore plus ciblées aux différents niveaux et avec les différents acteurs pour mettre fin à la discrimination. »
​Pierre Cornez, porte-parole de l’URBSFA

Miser sur la formation
Au cours de l'année écoulée, plusieurs workshops dédiés à la discrimination et au racisme ont été organisés et 188 membres de clubs et 185 arbitres ont participé à des formations spécifiques Come Together. Les arbitres ont également reçu une feuille d'arbitre actualisée pour signaler tout incident discriminatoire, même s'ils ne l'ont pas observé par eux-mêmes. À ce jour, 204 incidents ont été signalés de cette façon.

« Nous sommes fiers que ces clubs et ces arbitres aient trouvé si facilement le chemin de notre offre de formation sur la discrimination. Nous espérons convaincre d'autres clubs et d'autres acteurs de faire de même. »
​Marvin Olawaiye, conseiller FSR pour l’ACFF
« Un grand nombre des signalements qui nous parviennent sont traités et débouchent sur une solution via nos personnes de contact chargées de l'intégrité à la fédération. En entamant et en établissant un dialogue entre les différentes parties concernées, nous parvenons souvent à une solution commune, qui s'avère également beaucoup plus durable. Lorsque l'incident est d'une nature telle que le comportement affiché est réellement inacceptable, des poursuites sont naturellement engagées au sein de notre Chambre Nationale pour la lutte contre la discrimination et le racisme ou d'autres organes disciplinaires. »
​Pierre Cornez, porte-parole de l’URBSFA

La Chambre Nationale pour la lutte contre la discrimination et le racisme a rendu 75 verdicts à ce jour
Tous les signalements qui arrivent via l’URBSFA, l'ACFF et Voetbal Vlaanderen sont examinés. Dans un premier temps, des infractions plus légères sont abordées de manière préventive par le biais de personnes au service des clubs, de l'ACFF et Voetbal Vlaanderen, mais toute personne qui s’obstine ou va trop loin devra comparaître devant la nouvelle Chambre Nationale pour la lutte contre la discrimination et le racisme (CNDR). Au sein de ce tribunal disciplinaire du football siègent divers nouveaux conseillers qui ont de l’expérience dans le domaine de la discrimination et du racisme. Ceux-ci se prononcent sur tous les dossiers de discrimination, du football professionnel au football des jeunes et dans toutes les provinces.

Depuis l’apparition de la Chambre Nationale, 75 verdicts ont été rendus, avec des sanctions allant d’amendes et de matchs à huis clos pour les clubs à des suspensions pour des membres de l’URBSFA, tels que des joueurs, entraîneurs et délégués de clubs. ​ ​ En outre, l’URBSFA travaille actuellement sur les premiers projets pilotes de sanctions alternatives pour les personnes qui se rendent coupables d’actes de discrimination et de racisme avec entre autres la Caserne Dossin et le Musée royal de l'Afrique centrale.

Plus de diversité au niveau du recrutement et des commissions
Au sein de leur organisation, l’URBSFA, l'ACFF et Voetbal Vlaanderen s'efforcent également d'être un meilleur reflet de notre société actuelle. Par conséquent, la composition de différentes commissions, d'organes disciplinaires et de la Commission des Licences s'est diversifiée, puisque des hommes et des femmes y siègent désormais. En ce qui concerne ses propres employés, l’URBSFA a également recruté de manière plus diversifiée et complémentaire que jamais au cours des deux dernières années, ce qui se traduit, entre autres, par un ratio hommes/femmes de 60/40 pour les postes qui y sont occupés. Le Conseil d'Administration de l'URBSFA a également fait un pas important vers une composition plus diversifiée, avec la nomination de Pascale Van Damme et Paul Van den Bulck en tant qu'administrateurs indépendants.


Pierre Cornez Press Officer RBFA
Marvin Olawaiye Conseiller FSR pour l’ACFF
Ken Standaert
Ken Standaert Content Manager/Senior PR Consultant Bepublic