Les conducteurs qui enregistrent leur comportement au volant  conduisent plus prudemment

Les conducteurs qui enregistrent leur comportement au volant conduisent plus prudemment

Le projet pilote de Baloise Insurance prouve l’effet sur le comportement des conducteurs au volant

Vendredi 13 novembre 2015

  • Deux conducteurs sur trois déclarent être devenus de meilleurs conducteurs s'ils enregistrer leur comportement au volant.
  • Besoin d'un moyen de motiver les conducteurs à surveiller leur style de conduite, par exemple via des primes.
  • Les femmes sont de meilleures conductrices, les jeunes sont moins prudents que les plus de 40 ans.

Les conducteurs qui équipent leur véhicule d’un système leur permettant d’enregistrer leur comportement au volant conduisent plus prudemment. Ils accélèrent moins vite, freinent moins brusquement et respectent davantage les limitations de vitesse. Ces conclusions sont celles tirées par la compagnie Baloise Insurance qui a mené un test pilote en équipant des centaines de véhicules d’une clé électronique. Certes, l’amélioration du comportement n’est constatée que si le conducteur consulte ses scores activement. Mais ces résultats vont permettre à l’assureur de rechercher un moyen de motiver les conducteurs à surveiller leur style de conduite, par exemple via des primes.

***

Au cours de ces derniers mois, la compagnie d’assurances Baloise Insurance a équipé des centaines de véhicules en Belgique d’une clé électronique, et notamment ceux d’une cinquantaine de jeunes conducteurs. L’appareil est inséré dans une porte de diagnostic de la voiture, et enregistre minutieusement toutes les actions du conducteur. Les utilisateurs pouvaient consulter leurs scores par le biais d’une appli et d’un site web et contrôler s’ils respectaient les limitations de vitesse, s’ils accéléraient trop vite ou s’ils avaient freiné trop brusquement, par exemple parce qu’ils n’avaient pas gardé suffisamment leurs distances.

Les femmes sont de meilleures conductrices

La bonne nouvelle, c’est que la moitié des conducteurs qui ont participé à ce projet se sont révélés de bons conducteurs dès le début. Les femmes conduisent en général beaucoup plus prudemment que les hommes (55 % contre 41 %), notamment parce qu’elles freinent moins souvent brusquement que les hommes (17 % contre 10 %). Les jeunes enregistrent des scores plus faibles que les plus de 40 ans, et les personnes conduisant une grande voiture conduisent moins prudemment que celles au volant d’une petite voiture.

Les comportements changent uniquement en cas de suivi

Bien que Baloise Insurance n’ait offert aucune récompense quelle qu’elle soit dans le cadre de ce projet, la clé électronique a quand même influencé les comportements. Ceux qui contrôlaient leurs scores au moins une fois par semaine conduisaient beaucoup plus prudemment par la suite. Le fait de prendre conscience de son style de conduite, via les scores, influençait selon les participants l’accélération (54 %), le freinage (65 %) et la vitesse (77 %) du conducteur. Deux conducteurs sur trois ont même spontanément déclaré être devenus de meilleurs conducteurs grâce aux scores.

Hélas, l’influence sur le style de conduite n’a pu être constatée que chez ceux qui contrôlaient régulièrement leurs scores. La plupart des conducteurs consultaient rarement, voire jamais, leurs scores via l’appli ou le site web. Chez ces personnes, aucune modification du style de conduite n’a pu être constatée. En outre, ces personnes non actives étaient les moins bons conducteurs. Parmi ceux qui contrôlaient leurs scores, 62 % enregistraient dès le début de bons résultats. Parmi ceux qui ne vérifiaient pas leurs scores, c’était l’inverse: 62 % enregistraient de mauvais résultats et ne s’amélioraient pas.

Ceux qui roulent prudemment devraient être récompensés

La compagnie Baloise Insurance publie ces chiffres dans le cadre de la journée du vendredi 13 qu’elle a baptisée "Safety Day" en vue d’améliorer la sécurité routière.

“Ce projet pilote prouve que les clés électroniques peuvent avoir une influence sur la sécurité routière pourvu que les conducteurs les utilisent activement. Le défi consiste donc à motiver les utilisateurs à le faire. La récompense sera déterminante à cet égard. Il peut s’agir d’une récompense plutôt ludique mais également d’une récompense sous forme d’une prime s’ils roulent prudemment. Chez Baloise Insurance, nous allons étudier les possibilités qu’offre un système ‘pay how you drive’: nous envisageons de proposer, outre les polices existantes, une assurance auto qui récompense les conducteurs prudents. Ainsi espérons-nous faire diminuer le nombre d’accidents de la route.”

Christophe de Moraes, porte-parole de Baloise Insurance

Les jeunes doivent être mieux suivis

Ce projet pilote a révélé que les jeunes roulaient moins prudemment. Et pour Baloise Insurance, c’est là qu’il faut agir.

“Ce serait une bonne chose de pouvoir surveiller activement le comportement des jeunes au volant pendant leur apprentissage ainsi que tout au long de leur première année de conduite, l’année avec le plus grand risque d’accidents. En commentant régulièrement les résultats enregistrés par le biais de la clé électronique, leur comportement au volant pourrait peut-être s'améliorer définitivement.”

Christophe de Moraes

L’Institut belge pour la sécurité routière (IBSR), avec lequel Baloise Insurance a conclu un partenariat, se dit satisfait des conclusions du projet.

“L’IBSR se réjouit de l’étude menée par Baloise Insurance. Les systèmes qui enregistrent les comportements des conducteurs au volant et qui permettent de les commenter régulièrement peuvent aider ceux-ci à adapter leur style de conduite et ainsi contribuer à l’amélioration de la sécurité routière.”

Karin Genoe, CEO de l’IBSR

Contactez-nous