Les fraudes coûtent en moyenne 200 000 euros aux entreprises belges

Les fraudes coûtent en moyenne 200 000 euros aux entreprises belges

Diminution de 10 % de la fraude en Belgique en un an, mais 30 % d’augmentation des pertes liées à celle-ci

Les pertes enregistrées par les entreprises belges, résultant de fraudes, s’élèvent en 2019 à 200 000 euros en moyenne, soit plus de 25 % en plus par rapport à l’année précédente. Plus étonnant encore, malgré une diminution du nombre d’entreprises belges touchées (-10 %), les pertes subies à cause d’actes frauduleux ont augmenté de 30 %. C’est ce qu’il ressort d’une étude menée par le bureau de conseil BDO auprès de 200 entreprises belges. La cybercriminalité est la forme la plus populaire de fraude, mais les pertes d’argent les plus importantes sont engendrées par des actes commis au sein même des entreprises. Les montants s’élèvent en moyenne à 370 000 euros, soit six fois plus que les pertes enregistrées habituellement en cas de fraude externe.

Une entreprise belge sur cinq a été victime de pratiques frauduleuses au moins une fois au cours des cinq dernières années. Cela représente à peu près 10 % en moins par rapport à l’année précédente. La diminution du nombre de fraudes dans notre pays s’explique par une plus grande conscientisation au sein de nos entreprises. Mais cela ne signifie pas pour autant que les dommages qui en résultent ont diminué. Au contraire : en 2018, les entreprises ont rapporté une perte financière de 150 000 euros en moyenne. Ce montant a augmenté en 2019 de plus ou moins 50 000 euros, soit à peu près 30 % de plus, entrainant ainsi des pertes s’élevant à 200 000 euros en moyenne. 

« De plus en plus d’entreprises sont conscientes de la menace frauduleuse. Elles prennent des mesures et réussissent clairement à empêcher les attaques. Cette conscientisation implique également que les fraudeurs ciblent plus leurs victimes. Ils ne passent à l’action que lorsqu’ils sont convaincus de pouvoir réaliser un ‘gros coup’. » 
Jean-François Bernard, Senior Manager Forensic & Litigation Support chez BDO Belgique

Un montant six fois plus élevé à cause des ‘travailleurs internes’

Bien que la cybercriminalité soit la forme la plus populaire de fraude en Belgique (29 % des cas de fraudes), ce n’est pas celle qui rapporte le plus aux fraudeurs. Ce sont les délits commis par les employés mêmes des entreprises qui remportent la palme. Le montant est effectivement six fois plus élevé lorsque le délit est commis par une personne interne. Les dommages causés par la fraude interne peuvent s’élever jusqu’à 370 000 euros alors que les entreprises enregistrent des pertes d’un montant de 70 000 euros en moyenne lorsque la fraude est commise par quelqu’un d’externe à l’entreprise. La fraude interne en Belgique représente la moitié (45 %) de tous les cas de fraudes.

« Lorsque la fraude est commise par quelqu’un d’externe à l’entreprise, comme c’est souvent le cas pour le cybercrime, l’entreprise détecte la fraude souvent beaucoup plus vite. Par contre, les collaborateurs internes peuvent parfois agir pendant des années, et donc dérober beaucoup plus d’argent, sans être remarqués. Près de la moitié des cas de fraude sont découverts par hasard ou sur dénonciation. Il est dès lors crucial que les entreprises instaurent un dispositif d’alerte facilement accessible afin que les travailleurs puissent notifier toute suspicion de fraude, sous le couvert éventuellement de l’anonymat. »
Cédric Antonelli, Partner Forensic & Litigation Support chez BDO Belgique

Les grandes entreprises deux fois plus souvent victimes de fraude

Ce sont surtout les grandes entreprises, dont le chiffre d’affaires est supérieur à 100 millions d’euros, qui doivent être sur leurs gardes. Elles sont deux fois plus souvent victimes de fraude que les entreprises ayant un chiffre d’affaires inférieur. C’est assez surprenant. L’on pourrait effectivement penser qu’en raison de l’absence de dispositif de contrôle permettant de détecter les fraudes, les plus petites entreprises constituent des cibles de choix.

« Dans les petites entreprises, la direction et les actionnaires sont beaucoup plus impliqués dans la gestion au quotidien. De ce fait, ils peuvent détecter beaucoup plus rapidement les cas de fraude. Dans les grandes entreprises, les responsabilités sont moins bien définies en raison du découpage des différentes tâches opérationnelles. En d’autres termes, les gens sont moins bien informés des tâches qui incombent à telle ou telle personne et peuvent moins facilement évaluer si les travailleurs font bien leur boulot. »
Jean-François Bernard de BDO Belgique


A propos de l’étude 
BDO a collecté les réponses de 200 entreprises en Belgique, actives dans 33 secteurs différents. L’enquête concerne des entreprises affichant un chiffre d’affaires compris entre 5 et plus de 500 millions d’euros. BDO a récolté les données relatives à cette étude au travers d’un bureau de recherche externe et ce, de par la nature sensible et confidentielle du sujet. Le bureau Expansion a interrogé plus de 2.300 entreprises en Belgique en mai 2019. L’étude complète est à télécharger via le lien suivant.

A propos de BDO
BDO est une organisation de conseil active à l’international, qui possède une solide réputation dans le conseil financier (Audit, Corporate Finance, Accounting, Tax & Legal) et dans d’autres types de conseils spécialisés, dont Strategy & Organisation, People, Interim Management, Digital et Risk. Nous accompagnons non seulement de nombreuses grandes entreprises, entreprises internationales et PME (familiales), mais aussi des personnes privées.

BDO adopte une approche intègre, pragmatique et orientée résultat, et prête attention aux besoins de ses clients. Une unique personne de contact vous est attribuée et votre bureau se situe à proximité.  

En Belgique, nous disposons de 700 Partners et collaborateurs, répandus à travers le pays. Nous travaillons depuis 11 établissements, situés à Anvers, Brussels Airport, Bruxelles-Centre (2), Gand, Hasselt, La Hulpe, Liège, Malines, Namur-Charleroi et Roulers.

BDO fait partie d’un solide réseau international qui, avec une équipe de plus de 75.000 Partners et collaborateurs, est actif dans 162 pays.

www.bdo.be

Contactez-nous
Bert Bouserie PR Consultant , Bepublic
Bert Bouserie PR Consultant , Bepublic
A propos de Bepublic

Notre approche est avant tout journalistique. Notre objectif : la pertinence de vos communications. Notre méthode : des moyens appropriés et un public ciblé.