Bientôt des patrons robots

Bientôt des patrons robots

Ericsson lance dix tendances consommateurs sensationnelles pour 2017

Mardi 6 décembre 2016

  • Les consommateurs espèrent que l’intelligence artificielle passera d’un rôle d’assistance à un rôle de gérance

  • La différence entre réalité virtuelle et physique sera indiscernable d’ici trois ans

  • Plus d’un tiers des participants à l’enquête pensent que la vie privée digital n’existe plus

L’Intelligence Artificielle est un thème important cette année puisque les consommateurs voit celle-ci comme ayant aujourd’hui un rôle majeur – aussi bien dans notre société en général qu’en milieu professionnel. En fait, 35% des utilisateurs avancés d’internet veulent que l’Intelligence Artificielle prenne un rôle de conseiller au travail, lorsque 25% d’entre eux voudraient que l’Intelligence Artificielle les supervise.

Le rapport « Les 10 tendances de consommations pour 2017 » est fondé sur les activités mondiales de recherche d’Ericsson ConsumerLab depuis plus de 20 ans, ainsi que sur les données d’un sondage en ligne réalisé auprès d’utilisateurs avancés d’internet dans 14 grandes villes du monde auprès de 27 millions de citoyens.

"Ce que nous appelons réalité devient de plus en plus personnel et subjectif. Les consommateurs ne veulent pas seulement prendre en compte les réseaux sociaux pour le monde qui les entoure, mais également être capable de personnaliser leur expérience du monde grâce à la réalité augmentée et à la réalité virtuelle. Les consommateurs veulent également un future qui soit complètement mobile, ce qui implique un besoin grandissant de connectivités peu énergivore, instantanée et rapide. Dans cette optique, cette réalité veut dire qu’il est temps pour la 5G.”
Saskia Van Uffelen, CEO d'Ericsson Belux

Voici les 10 tendances consommateurs pour 2017 et au-delà :

  1. L’Intelligence Artificielle partout : 35% des utilisateurs avancés d’internet espèrent que l’Intelligence Artificielle prenne un rôle de conseiller au travail, lorsque 25% d’entre eux voudraient que l’Intelligence Artificielle les supervise. Par ailleurs, 50% de ces mêmes personnes craignent que les robots dotés d’Intelligence Artificielle engendrent une perte d’emploi massive.

  2. Définir le rythme de l’Internet des Objets : Les consommateurs utilisent de plus en plus des applications, encourageant ainsi le passage à l’Internet des Objets (IoT). 40% sont convaincus que les smartphones vont générer des habitudes et dès lors entreprendre des activités par eux-mêmes.

  3. Les piétons et les voitures autonomes : Les conducteurs de voiture pourraient ne plus exister dans le futur. 25% des piétons se sentiraient plus en sécurité en traversant la rue si toutes les voitures étaient autonomes, quand 65% d’entre eux voudraient avoir une voiture autonome.

  4. Réalité fusionnée : Presque 80% des utilisateurs de réalité virtuelle pensent que la réalité virtuelle et physique sera indiscernable d’ici trois ans. La moitié des participants sont déjà intéressés par des gants out chaussures qui permettraient d’interagir avec des objets virtuels.

  5. Voitures autonomes et réalité virtuelle, un impact potentiel sur notre corps : Avec l’augmentation des voitures autonomes, on peut prévoir une augmentation des personnes malades en voitures, et 30% prévoit une augmentation de pilules contre le mal du voyage. Une personne sur trois voudrait également des pilules pour prévenir les maux qui pourraient survenir lors de l’utilisation de technologies permettant la réalité virtuelle et la réalité augmentée.

  6. Le paradoxe des périphériques de sécurité : plus de 50% utilisent déjà des alarmes d’urgence, suivis et notifications sur leurs smartphones. Ceux-ci nous confient se sentir plus en sécurité grâce à leurs smartphones et trois personnes sur cinq de ces 50% reconnaissent prendre plus de risque car elles comptent sur leurs smartphones.

  7. Les silos sociaux : Aujourd’hui, les gens tournent volontairement leurs comptes sur des réseaux sociaux en silos. Une personne interrogée sur trois nous dit que les réseaux sociaux sont devenus leurs sources principales d’information. Et plus de 25% accordent plus de valeur à l’opinion de leurs contacts que à celle des politiciens.

  8. La réalité personnelle augmentée : Plus de 50% des gens voudraient utiliser des lunettes à réalité augmentée pour voir dans les environnements sombres et prévenir les dangers. Plus d’une personne interrogée sur trois voudrait également être capable d’avoir une emprise sur les éléments perturbateurs autour d’eux.

  9. Les opinions divergent quant à la vie privée numérique : 40% des utilisateurs avancés d’internet veulent n’utiliser que des services cryptés, les opinions divergent. Presque 50% d’entre eux voudraient avoir une vie privée raisonnable à travers tous les services, et plus d’un utilisateur sur trois est convaincu que la vie privée numérique n’existe plus.

  10. Technologie IT pour tous : Plus de 40% des utilisateurs avancés d’internet voudraient obtenir tous leurs produits de la part des cinq plus entreprises IT. De ces 40%, trois sur quatre pensent que cela sera possible d’ici cinq ans.

     

A propos d’Ericsson

Ericsson est le plus grand fournisseur au monde de technologies et de services de communication. Ses relations à long terme avec tous les grands opérateurs de télécommunications au monde permettent aux particuliers, aux entreprises et aux communautés de développer les potentiels et de créer un avenir durable. Les services, les logiciels et l’infrastructure d’Ericsson, notamment en termes de mobilité, de large bande et de Cloud, permettent à l’industrie des télécommunications ainsi qu’aux autres secteurs de mieux travailler, d’accroître leur efficacité, d’améliorer l’expérience de l’utilisateur et d’exploiter de nouvelles pistes.

L’entreprise compte plus de 115 000 collaborateurs, actifs dans plus de 180 pays. Aujourd’hui, plus de 40% du trafic mobile mondial transite par des réseaux Ericsson. Ericsson apporte son soutien à plusieurs réseaux qui desservent plus de 2,5 milliards d’abonnés. Les investissements réalisés par Ericsson dans la recherche et le développement garantissent l’évolution continue de ses solutions et permettent à ses clients d’aller de l’avant.

Le chiffre de vente nette s’élevait en 2015 à 246,9 milliards SEK. La société Ericsson a été fondée en 1876. Son siège principal est situé à Stockholm, et la société est cotée sur les marchés boursiers NASDAQ OMX, Stockholm et NASDAQ New York.