Les sociétés d’investissement PMV et SRIW se portent garantes pour le prêt de 2,6 millions d’euros accordé à Neckermann

Les sociétés d’investissement PMV et SRIW se portent garantes pour le prêt de 2,6 millions d’euros accordé à Neckermann

Ce capital supplémentaire va permettre à Neckermann de renforcer sa structure à l’issue de la crise du coronavirus et de devenir un acteur belge solide dans le secteur des agences de voyages

L’agence de voyages Neckermann, qui fait partie du groupe espagnol Wamos, a obtenu un prêt de 2,6 millions d’euros auprès de BNP Paribas, son banquier attitré. Ce capital supplémentaire permettra à Neckermann de surmonter la crise du coronavirus et de poursuivre le développement durable de ses activités pour devenir une solide entreprise de voyages sur le marché belge. Les sociétés d’investissement Société Régionale d’Investissement de Wallonie (SRIW) et Participatiemaatschappij Vlaanderen (PMV) se portent garant pour le prêt aux côtés du groupe Wamos.

Le secteur du tourisme est l’un des secteurs les plus touchés par la crise du coronavirus. Depuis la mi-mars, les réservations des touristes belges sont complètement à l’arrêt. Neckermann, qui rouvre ses agences de voyages aujourd’hui après trois mois de fermeture, n’a pas été épargnée non plus. Pendant cette période, les coûts fixes — et surtout les loyers des 62 agences Neckermann — ont continué à courir. Bien que les réservations des Belges aient repris ces dernières semaines, il est peu probable que les volumes de ces dernières années soient égalés dans les mois à venir.

« Nous avons survécu à la faillite de Thomas Cook Belgique et, au mois de janvier et de février, nous avons enregistré des chiffres de ventes nettement supérieurs au plan d’affaires initial. C’est d’ailleurs ce qui a motivé entre autres la décision des autorités régionales et du groupe Wamos de fournir des garanties pour les prêts. Nous sommes très heureux de pouvoir poursuivre le développement de nos activités en vue de devenir un acteur solide sur le marché belge des voyages, grâce à eux. »
Laurent Allardin, managing director de Wamos Benelux (Neckermann)  

« Le secteur du tourisme est touché de plein fouet par la crise du coronavirus, mais la réouverture des frontières et la reprise des vols des compagnies aériennes devraient offrir de meilleures perspectives pour le secteur. Nous avons donc décidé d’aider Neckermann à passer ce cap difficile et espérons ainsi contribuer à la croissance d’une solide entreprise de voyages belge. » 
Olivier Bouchat, vice-président de la SRIW

« Le fait qu’en misant sur leur complémentarité réciproque, les systèmes flamand et wallon de cautionnement puissent aider cette entreprise à obtenir un prêt est une bonne chose. Grâce à cette caution, 62 agences de voyages peuvent rouvrir leurs portes et près de 200 collaborateurs peuvent recommencer à travailler. »
Hilde Crevits, ministre flamande de l’Emploi et de l’Économie

Contactez-nous
A propos de Bepublic

Notre approche est avant tout journalistique. Notre objectif : la pertinence de vos communications. Notre méthode : des moyens appropriés et un public ciblé.