Mediafin : la fiabilité comme marque, un gage de rentabilité

L’éditeur du journal L'Echo enregistre des bénéfices records et confirme ses investissements dans l’innovation

Vendredi 30 mars 2018 — Mediafin, notamment éditeur des journaux De Tijd et L’Echo, clôture l’année 2017 sur des chiffres records. Le nombre d’abonnés a continué à augmenter, les revenus publicitaires ont grimpé et la marge bénéficiaire de 21% demeure impressionnante. Tant le chiffre d’affaires (+2,6%, soit 58,37 millions) que l’EBITDA (+0,1%, soit 12,02 millions) sont en hausse et ont ainsi battu les records des années précédentes. En outre, Mediafin mise, d’une part, sur un journalisme fiable et de qualité, ce qui incite les annonceurs à se tourner davantage vers des titres de Mediafin, et d’autre part sur l’innovation numérique, ce qui permet d’offrir aux lecteurs et aux annonceurs de nouveaux canaux tout en continuant l’offre de canaux plus classiques.

Miser sur un journalisme fiable est rentable, même et surtout en ces temps de “fake news” et de manipulation de l’information. Mediafin confirme ainsi le cap positif qu’elle garde depuis quelques années déjà. L’année 2017 a permis de réaliser un chiffre d’affaires record de 58,4 millions d’euros et une marge bénéficiaire de 21%.

 

Cette hausse s’explique principalement par la croissance persistante enregistrée par les deux journaux : les revenus du marché des lecteurs ont augmenté par rapport à 2016 de 3,2% pour atteindre 26,4 millions d’euros. Le chiffre d’affaires de la publicité a lui aussi augmenté par rapport à l’année dernière, de 2,0% pour atteindre les 30,9 millions d’euros. D’où des bénéfices records de 12,0 millions d’euros ebitda.

 

Mediafin a connu une forte croissance à tous les niveaux au cours de ces cinq dernières années :

 

2017 (in K €)

Groei 2012-2017

Chiffre d’affaires

€ 58.371

+19,5%

Revenus Marché des lecteurs

€ 26.360

+23,9%

Chiffre d’affaires Publicité

€ 30.901

+18,1%

Ebitda

€ 12.018

+38,3%

 

La fiabilité, un gage de qualité

Vu la pression actuelle exercée sur la crédibilité des médias classiques et autres, Mediafin a décidé délibérément de faire de la fiabilité sa marque commerciale. Les journaux De Tijd et L’Echo sont plus que jamais la référence en termes de journalisme d’affaires fiable, ce que les lecteurs apprécient clairement”, explique le CEO Frederik Delaplace. La vente à l’unité et des abonnements a également augmenté l’année dernière et est passée à 56 180 exemplaires. Cette hausse s’explique principalement par la popularité grandissante de la combinaison journal numérique, la semaine, et journal papier, le weekend.

 

Ce contexte de confiance bénéficie aussi aux annonceurs. La nouvelle norme imposée par Mediafin dans le secteur, avec la Charte digitale de la publicité, en est un important levier. Cette charte garantit aux annonceurs 100% de ‘flux’ humain, 100% de visibilité des annonces et la transparence totale de la manière dont Mediafin recueille et traite les données à caractère personnel de ses lecteurs (vie privée). Mediafin a remporté en 2017 le prix de Media Company of the Year.   

 

Une croissance induite par des investissements dans le numérique et dans de nouveaux services

Le pilier multimédia de Mediafin prend de plus en plus d’importance. “Tout comme ‘la fiabilité’, l’innovation numérique est inscrite dans l’ADN de cette entreprise média. Près de la moitié des lecteurs des journaux De Tijd et L’Echo ont déjà opté pour la version numérique. En 2018, Mediafin investira à nouveau 2,8 millions d’euros dans l’innovation des produits, tant au niveau de l’impression qu’au niveau du digital”, ajoute Frederik Delaplace.

 

Ainsi, d’importantes nouveautés sont prévues pour les versions numériques et pour les sites web mais aussi pour les versions papier telles que Netto, Sabato ou le journal du week-end. Et ce sera une année haute en couleurs : Sabato vient de fêter ses 10 ans d’existence (la fête a permis de récolter 110 000 euros pour une œuvre de charité), et nous allons célébrer le 50ème anniversaire du journal De Tijd.  

 

Mediafin élargit également son assise en tant que leader de la communication professionnelle. Pour pouvoir offrir de nouvelles solutions de communication à ses clients, Mediafin a racheté les bureaux RP Bepublic et Bereal. Après le rachat réussi de Comfi, Mediafin occupe désormais une position de choix sur le marché belge de la communication professionnelle.    

 

Fin décembre, 234 personnes travaillaient pour Mediafin. Après le rachat de Bepublic et de Bereal, nous sommes désormais 250.