Sept fédérations mettent en place une plateforme de collaboration pour un transport plus durable

Sept fédérations mettent en place une plateforme de collaboration pour un transport plus durable

Début du 98e Salon Auto / Moto / Mobilité : La Low Emission Mobility Platform veut partager son expertise

Sept grandes fédérations belges vont intensifier leur coopération afin d'échanger leurs connaissances sur les technologies propres et faciliter leur utilisation par les particuliers, les entreprises et les pouvoirs publics. La nouvelle plateforme de coopération sera appelée Low Emission Mobility Platform (LEMP). Ces fédérations annoncent ceci conjointement juste avant le début du 98e Salon Auto / Moto / Mobilité de Bruxelles. Il s’agit d’une initiative de FEBIAC en collaboration avec AGORIA, COMEOS, FEBEG, RENTA, SYNERGRID et TRAXIO. Grâce à une approche multidisciplinaire et au partage de connaissances et d'expertise, la LEMP vise à rendre le transport de passagers et de marchandises plus durable en s'attaquant aux problèmes pratiques des utilisateurs pour ainsi accélérer la percée des technologies vertes.

Les émissions de gaz à effet de serre provenant du transport de passagers et de marchandises doivent être réduites. A partir de 2020, les émissions moyennes des voitures nouvellement vendues sur le marché européen ne devront pas dépasser 95 gr de CO2/km. Dans les années à venir, des critères encore plus stricts entreront en vigueur. Dans notre pays aussi, nous attendons maintenant vraiment la percée des véhicules à émissions faibles et même à zéro émission.

Cependant, les initiateurs de la LEMP se rendent compte qu'il y a encore souvent des obstacles pour l'utilisateur ou le propriétaire d'un véhicule qui doit opérer la transition vers les nouvelles technologies, allant de questions sur l'autonomie, sur la disponibilité des infrastructures de chargement ou de ravitaillement, au financement, au coût prévu ou au cycle de vie de ces véhicules. 

Les organisations concernées veulent donc assumer leur responsabilité. Les sept fédérations ont décidé de mettre en place des moments de consultation structurels pour partager leurs connaissances, échanger leurs expériences et formuler des propositions d'amélioration. Ils le feront dans le cadre de groupes de travail qui se réuniront régulièrement. Leur ambition est de formuler pour début 2021 un certain nombre de recommandations pour accélérer la mobilité verte et les transports.

"L'évolution vers la mobilité durable s'accélère et nous sommes conscients que cela va au-delà du véhicule en tant que tel. Garantir l'approvisionnement en énergie et les infrastructures nécessaires joue un rôle essentiel à cet égard. Tant les utilisateurs que les entreprises concernées doivent sortir de leur zone de confort et cela nous oblige à tisser de nouveaux liens dans un tissu solide. Ce n'est qu'alors que la mobilité à faibles émissions pourra vraiment décoller. De plus, il y a tellement de connaissances au sein de chacune des sept organisations que, si nous les réunissons, elles peuvent servir de ligne directrice pour une politique de mobilité forte. C'est ici que nous voulons prendre nos responsabilités."
Luc Bontemps, directeur général de FEBIAC

La plateforme examinera les domaines dans lesquels le développement de technologies propres est freiné et comment ces obstacles peuvent être surmontés. Il est important que toutes les technologies restent abordables, que ce soit pour les particuliers, les entreprises ou le secteur public.

Les priorités de la plateforme comportent notamment le développement d'un réseau de stations de recharge pour les véhicules électriques, la facilitation de la recharge électrique intelligente et la poursuite du développement de la mobilité à l'hydrogène et au gaz vert. 

"Travailler ensemble à une solution durable pour la mobilité est une responsabilité partagée par nous tous, gouvernement, industrie et les citoyens. La technologie est disponible et contribuera de manière positive à des transports plus respectueux de l’environnement. Nous en sommes convaincus. C'est maintenant à nous de faciliter encore plus son déploiement et de contribuer à un mode de pensée positif pour tous."
Bart Steukers, directeur Contexte de la fédération technologique AGORIA

 

"Le commerce ne veut pas se dérober à sa responsabilité. Nous ne nous contentons certainement pas de rendre le transport plus durable, mais nous pouvons également jouer un rôle important dans le déploiement des infrastructures publiques de chargement et de ravitaillement. Nos parkings, par exemple, offrent un énorme potentiel pour les bornes électriques."
Dominique Michel, CEO de COMEOS

 

“Le gaz et l’électricité joueront rapidement un rôle fondamental dans la décarbonisation du secteur du transport. Avec les partenaires de cette initiative, nous examinerons comment positionner ces vecteurs d’énergie propres dans l’écosystème de la mobilité verte en Belgique et serons force de proposition auprès de toutes les parties prenantes concernées.”
Marc Van den Bosch, directeur général de la FEBEG 

 

"Avec cette initiative, nous voulons prendre nos responsabilités avec les secteurs concernés pour faciliter l'augmentation du nombre de véhicules à propulsion alternative. Nous sommes conscients que non seulement le gouvernement a un rôle à jouer, mais aussi que les entreprises privées ont des leviers en main pour, par exemple, fournir l'infrastructure nécessaire pour charger ou ravitailler ces véhicules."
Frank Van Gool, directeur général de RENTA

 

“Les gestionnaires de réseaux de gaz et d'électricité travaillent activement à la transition énergétique. Mais nous ne sommes certainement pas les seuls. Une combinaison intelligente de systèmes d'électricité, de gaz, de chaleur et de transport peut contribuer à une société à faible émission de carbone. Afin de poursuivre la mise en œuvre de la mobilité à faibles émissions et de la faire connaître au grand public, une coopération avec tous les acteurs concernés dans différents secteurs est nécessaire. En tant que Synergrid, nous sommes donc heureux de participer à cette initiative, qui est une première pour la Belgique”
Bérénice Crabs, secrétaire générale de SYNERGRID

 

“Cette plateforme collaborative s'inscrit parfaitement dans le mémorandum de TRAXIO dans lequel nous, en tant que fédération de la mobilité, soutenons l'écologisation de la mobilité. L'écologisation nécessite un plan à long terme pour développer l'infrastructure afin que les consommateurs puissent se tourner vers des moyens de transport plus écologiques. En tant que secteur, nous pouvons certainement y contribuer."
Didier Perwez, Président du Conseil d'administration de TRAXIO

 

FEBIAC, la fédération belge et luxembourgeoise de l'automobile et du deux-roues
AGORIA, la fédération belge de l'industrie technologique
COMEOS, la fédération belge du commerce et des services
FEBEG, la fédération des entreprises belges d'électricité et de gaz
RENTA, la fédération belge des sociétés de location de véhicules
SYNERGRID, la fédération des gestionnaires de réseaux d'électricité et de gaz naturel en Belgique
TRAXIO, la fédération belge de l'automobile et des secteurs connexes

 

Contacts presse

FEBIAC: Joost Kaesemans, Directeur de la Communication (joost.kaesemans@febiac.be , +32 476 26 07 95). 

AGORIA: Frederik Meulewaeter, External Relations Officer (Frederik.meulewaeter@agoria.be, +32 477 39 75 43)

COMEOS: Hans Cardyn, Head of Communication (hans.cardyn@comeos.be, +32 2 788 05 10).

FEBEG: Stéphane Bocqué, Communication Manager (stephane.bocque@febeg.be, +32 475 75 19 66).

RENTA: Frank Van Gool, Directeur-Général (fvangool@renta.be , +32 475 20 52 54)

SYNERGRID: Bérénice Crabs, Secrétaire-Général (berenice.crabs@synergrid.be, +32 479 65 92 96).

TRAXIO: Pieter Van Bastelaere, Directeur Public Affairs et porte-parole, pieter.vanbastelaere@traxio.be, +32 486 30 65 32

Contactez-nous
Ken Standaert PR Consultant Bepublic
Ken Standaert PR Consultant Bepublic
A propos de Bepublic

Notre approche est avant tout journalistique. Notre objectif : la pertinence de vos communications. Notre méthode : des moyens appropriés et un public ciblé.