“Si on roule de façon écologique, on rentre plus vite chez soi”

Selon une comparaison entre trois styles de conduites, l’éco-conduite ne signifie pas de perte de vitesse.

Les personnes qui roulent d’une façon écologique n’arrivent pas plus tard à leur destination que les personnes qui roulent d’une façon normale ou sportive. C’est ce qui ressort d’une comparaison entre trois différentes façons de conduire par le centre de formations à la conduite DrivOlution. Et cela va encore plus loin: l’éco-conduite peut non seulement être plus économique, mais est aussi plus sûr et permet de rouler plus vite que dans un style de conduite sportif.


En testant la même voiture pendant un mois dans trois styles de conduite différents - sportif, économique et écologique - les analystes à la conduite de DrivOlution contrôlent l’effet de la consommation sur la vitesse. Il s’avère ainsi qu’avec une façon de conduire écologique ils économisent non seulement presque un litre par 100 kilomètres et ils arrivent même plus vite qu’avec une façon de conduire sportive.

“Le graphique ci-dessous donne une meilleure vue sur le nombre de trajets, la vitesse et la consommation dans les différentes façons de conduire. La conduite sportive a une consommation supérieure: le gain de consommation est de 19% (0.94L/100km) entre la conduite sportive et écologique. Plus surprenant encore: on n’enregistre pas de vitesse moyenne plus élevée. La conduite écologique ne résulte donc pas dans une perte de vitesse. On roule même 4.66km/heure plus vite en mode écologique.”

Jan De Strooper, directeur de DrivOlution

Données sur la façon de conduire

Dans la voiture, un dongle avait été installé grâce auquel DrivOlution pouvait suivre les données sur la façon de conduire. On remarque directement le nombre plus élevé d’actions pour une conduite sportive. On accélère trop vite, et les nombre de virages et d’excès de vitesse sont très élevés.

“Un chiffre intéressant est le nombre de fois qu’on freine brutalement. Celui-ci est même plus élevé pour une façon de conduire normale que sportive. Une raison possible pour cela est que le conducteur est moins attentif parce qu’ils suit le conducteur qui le précède aveuglément. Une façon de conduire écologique fournit un rapport vierge. Les données sur la façon de conduire montrent donc que rouler sportivement n’a pas d’effet positif sur la conduite en sûreté, tandis que l’éco-conduite en a. Rouler d’une manière attentive dans la circulation apporte aussi plus de tranquillité pour le conducteur. Ainsi celui-ci arrive plus facilement et écologiquement à destination. Arriver sans soucis permet aussi de bien se garer, ce qui est positif pour les poteaux et les murs.”

Jan De Strooper, directeur de DrivOlution

Manière de travailler?

Le centre de formations à la conduite DrivOlution de Leuven entraîne chaque année 5.000 chauffeurs de camion et de voitures de société dans une façon de conduire en toute sécurité et écologique. Afin de déterminer si la consommation est en relation avec la façon de conduire, ou est plutôt une suite logique de ce qui se passe sur la route, les experts de DrivOlution ont testé pendant un mois trois façons de conduite avec un même véhicule:

  • sportif: on se lâche: accélérer comme Schumacher, rouler trop vite, ne jamais utiliser le cruise control
  • normal: suivre le traffic qui précède, seulement changer de vitesse quand on en a envie et uniquement utiliser le cruise control sur l’autoroute
  • Schtroumpf écologique: le conducteur se tient aux règles: accélérer correctement, bien changer de vitesse, utiliser le plus souvent possible le cruise control, regarder bien loin et anticiper

La voiture test a une consommation standard de 5 litres en ville, 3,7 litres en dehors et 4,2 litres pour une utilisation mixte. Les chercheurs ont roulé avec des pneus été et ont utilisé la voiture pour des déplacements pour le travail, les trajets domicile-travail et des trajets privés. A la fin du test 3.214 kilomètres étaient au compteur et pour les trois styles de conduite ensemble avec 44.79 km/h et la consommation à la pompe était de 4.71 L/100km.

Contactez-nous
Lisa Kaspers PR Consultant, Bepublic
Jan De Strooper Bestuurder, DrivOlution
Lisa Kaspers PR Consultant, Bepublic
Jan De Strooper Bestuurder, DrivOlution
A propos de Bepublic

Notre approche est avant tout journalistique. Notre objectif : la pertinence de vos communications. Notre méthode : des moyens appropriés et un public ciblé.