Skip to Content

Une première en Belgique : un orchestre lance sa propre application

Le Brussels Philharmonic fait appel aux concepteurs des applications de Tomorrowland et Rock Werchter afin de permettre aux concerts classiques de toucher un plus vaste public

L’orchestre symphonique Brussels Philharmonic lance une toute nouvelle  application : « BXL phil ». L’application pour smartphone constitue une première  dans notre pays. En effet, aucun autre ensemble classique ne dispose d’une telle  application à l’heure actuelle. BXL phil tirera notamment parti de podcasts et de  vidéos pour offrir une meilleure expérience des concerts classiques et rendre la  musique plus accessible à un public plus large. L’application a été développée  par Appmiral, la société à qui l’on doit également les applications de grands  festivals tels que Tomorrowland et Rock Werchter. Ce choix n’est donc pas le  fruit du hasard. À l’avenir, le Brussels Philharmonic souhaite utiliser  l’application pour fournir davantage d’informations plus rapidement à ses fans  afin de transformer leurs concerts en expériences à part entière. 

Même si nous allons encore devoir patienter avant de revoir des concerts faire salle comble,  le Brussels Philharmonic se réjouit déjà du moment où il pourra à nouveau accueillir son public  dévoué dans ses salles. Entretemps, l’orchestre a planché sur une application qui apportera  encore plus d’intensité à l’expérience musicale avant, pendant et après les concerts  (numériques). 

Nous avons pensé qu’il était grand temps que notre orchestre franchisse une nouvelle étape  dans le domaine du numérique. Nous nous efforçons toujours d’innover et cette application  nous offre de nombreuses possibilités afin de créer un lien encore plus étroit avec un très large  public. Ces dernières années, nous avons fortement étendu notre offre numérique : nous  sommes présents sur les réseaux sociaux et sur Spotify, nous réalisons des podcasts et des  vidéos et nous avons bien sûr notre propre site Web. Nos fans pourront désormais retrouver  toutes ces informations au même endroit : dans leur poche. Dès que les salles de concert  rouvriront leurs portes, le public pourra également trouver dans l’appli des infos sur les activités  associées à nos concerts, comme des introductions, des ateliers et des afterparties.

Gunther Broucke, intendant du Brussels Philharmonic 

Des informations actualisées 

En cette période d’incertitude marquée par le coronavirus, l’application permet aux mélomanes d’être informés à tout moment des changements de programme ou des nouveaux concerts  diffusés en direct par le Brussels Philharmonic. Les représentations diffusées sur Podium 19  (une nouvelle chaîne de télévision culturelle) y sont également annoncées. 

Pour chaque concert, l’application du Brussels Philharmonic propose également des  informations explicatives, des clips, des articles et des biographies : autant d’informations que  l’on retrouve normalement dans un programme, compilées dans une version mobile pratique. 

Toucher un public plus jeune 

Avec cette application, l’orchestre vise également un public plus large, notamment les jeunes générations. Dans la série de podcasts « bucket list » (qui compte déjà 10 épisodes), des musiciens de l’orchestre parlent d’une œuvre qui les a profondément marqués.

Pour les plus jeunes, il existe des kits de bricolage dénommés « Symfomania ! DIY », qui permettent aux enfants (à partir de huit ans) de découvrir le monde merveilleux de la musique  classique avec leur grand frère ou leur grande sœur, leur professeur ou leurs (grands-)parents. 

Une application Tomorrowland pour la musique classique 

Appmiral, la société anversoise qui a créé l’application, a mis à profit ses années d’expérience  dans le développement d’applications pour les festivals. L’objectif affiché est clair : à l’avenir, l’application BXL phil de Brussels Philharmonic entend faire jeu égal avec celle de  Tomorrowland ou de Rock Werchter en matière d’informations proposées et d’expérience. Les  utilisateurs pourront obtenir des informations supplémentaires sur le compositeur ou le  morceau de musique en direct pendant un concert, par exemple, comme sur Spotify. Autre  élément pratique : à l’avenir, toute personne se rendant à un concert du Brussels Philharmonic  en voiture recevra des alertes concernant d’éventuels problèmes de circulation dans et autour  de Bruxelles, ou lorsque les parkings de Flagey sont pleins. 

La création de l’application pour le Brussels Philharmonic représentait pour nous une  évolution naturelle. Nous avons bâti notre expertise en développant des applications pour les  festivals de musique, mais depuis quelques années, nous créons également des applications  pour smartphones qui apportent une valeur ajoutée tout au long de l’année : avant, pendant  et après l’événement proprement dit. La crise du coronavirus n’a fait que nous conforter dans  cette voie. Sur le plan musical, les applications pour Tomorrowland, Rock Werchter et le label  néerlandais de hardstyle « I Am Hardstyle » concernent des genres aux antipodes de celui du  Brussels Philharmonic. Néanmoins, les applications tirent toutes parti de la même technologie.  Nous en sommes très fiers et remercions l’équipe enthousiaste et innovante du Brussels  Philharmonic d’avoir fait de ce projet l’un de nos nouveaux fleurons. 

Robin Van den Bergh, directeur général d’Appmiral 

BXL phil est disponible en néerlandais, français et anglais sur l’App Store et le Google Play store. 

*** 

À propos du Brussels Philharmonic 

Fondé par l’Institut National de Radiodiffusion (INR), le Brussels Philharmonic a vu le jour en 1935 sous  le nom de Grand Orchestre Symphonique. Sa mission première consistait à faire découvrir le répertoire  dit « sérieux » au peuple belge : la musique belge et flamande, les partitions encore inexplorées du  passé, les trésors du 19e siècle et la nouvelle musique contemporaine. Aujourd’hui, sous la direction  du directeur musical Stéphane Denève, le Brussels Philharmonic propose un répertoire vaste et varié. 

Sur la scène internationale, le Brussels Philharmonic a acquis sa propre place, avec des accords fixes  dans les grandes capitales européennes et des tournées au Japon et aux États-Unis notamment. Le  Brussels Philharmonic se distingue aussi en exécutant et en enregistrant des musiques de films, de  séries et de jeux. Au niveau de ses grandes réalisations, citons notamment les enregistrements pour  Aviator et pour The Artist qui lui a valu l’Oscar de la meilleure musique originale. Le Brussels  Philharmonic est, ensemble avec le Vlaams Radiokoor (Choeur de la Radio Flamande), une institution  de la Communauté flamande.

Contactez-nous
Arno Creve PR Consultant, Bepublic
Sonja Kouchoutina Contact presse, Brussels Philharmonic
Arno Creve PR Consultant, Bepublic
Sonja Kouchoutina Contact presse, Brussels Philharmonic